.:.Chronique.:.

Pochette

Vorpal

An Incomplete Guide To Vorpal Music

[Cock Rock Disco/Chronowax::2005]

|01 Track #13|02 Hip Hop Wabisabi|03 Doubts Like Angry Birds|04 Luminous|05 Autechnicolor|06 Gymnopédie v1.01|07 Crash Up Against The Inevitable|08 Gaslight|09 You Treacherous Girl|10 Pinot Noir Film|11 Irrevocable|12 November-014|13 Slow Motion Evil|

Comment ils y vont chez Cock Rock Disco. Et pas qu’à moitié encore. Si on les écoutait un petit peu le premier disque de l’Américain Andy Kozloski aka Vorpal serait le plus grand album de tous les temps. Bien sur on devine aisément que ce genre d’effet d’annonce est du second degré mais le label de Jason Forrest (Donna Summer) nous a habitué aux disques atypiques et hors normes. Et on ferait bien de ne prendre ça qu’au second degré car le disque n’est manifestement pas le chef d’œuvre absolu, fantasme de tous les musiciens. Il serait donc bon de n’écouter et de prendre cet album qu’à sa juste valeur. Pour autant ce premier effort est plus qu’honorable. Ce forcené du sampling et du breakbeat n’hésite pas à passer à la moulinette certains pans d’une culture plus ou moins élitiste. Ainsi des compositeurs comme Satie ou Bach sont-ils malmenés, restructurés, démythifiés mais jamais traînés dans la boue. Quelque part il y a comme une forme de respect même si l’Américain exerce ici en toute liberté et sans filets.

Tout ça pour dire que ce premier album n’est pas spécialement étonnant mais il peut très bien être pris en modèle pour les musiques déstructurées et abstraites. An Incomplete Guide To Vorpal Music n’est pas forcément qu’une vision nombriliste d’un musicien recroquevillé sur lui-même. La multitude sonore dont il nous abreuve n’est que la preuve supplémentaire que ce disque est totalement ouvert et qu’il n’est pas la lubie d’un illuminé. A.Kozloski sait parfaitement ce qu’il fait et où il va avec ses compositions. Au premier abord rien n’est moins sûr mais quand on va un peu plus en profondeur on se rend compte que cette apparente folie n’est que de surface et que ce disque est raisonné au plus haut point. Si comme Vorpal vous n’aimez pas la routine, il y a de grandes chances pour que ne soyez pas rebuté par ce premier effort.

note : 7

par Fabien, chronique publiée le 23-09-2005

A voir également :

http://www.cockrockdisco.com

?>