.:.Chronique.:.

Pochette

Squares On Both Sides

Dunaj

[Hausmusik/Indigo::2005]

|01 K|02 To Our Sounds|03 Lungs|04 Zlaty 2|05 Speedboats|06 To Your Steps|07 Ladder-Telescopes|08 Forehead And Chin|09 Dunaj|10 CSAD|

Suite de Croquet, Dunaj est le magnifique deuxième album du Berlinois Daniel Bürkner. Déjà Croquet avait su nous faire tendre l’oreille et nous faire verser une petite larme de bonheur. Mais là, manifestement, l’Allemand est passé au niveau supérieur. Si le précédent opus dégageait une maturité qu’on n’entend que trop rarement sur un premier album, Dunaj vient confirmer et poursuivre une aventure qu’on osait à peine imaginer du même niveau. Nos souhaits ont été exaucés au-delà de toute espérance. On jubile mais sans exubérance. On reste au calme dans des ambiances automnales et amicales. L’ombre de Nick Drake plane toujours ici mais D. Bürkner semble s’en détacher peu à peu pour approcher une musique qui se voudrait de plus en plus personnelle. Squares On Both Sides plonge dans les profondeurs d’eaux limpides et glacées. Comme ces champions de l’apnée, on pourra se laisser porter par le doux flottement et le sentiment d’apaisement que nous procure cet album. Plus rien autour de vous ne pourra compter, on agira en égoïste en dégustant ces instants de bonheur fugaces.

Dunaj est comme un long fleuve tranquille mais qui dégage son comptant d’émotions. La musique de l’Allemand est ici rayonnante. Moins sombres que sur Croquet les compositions sont des instants d’intimité et d’introspections rarement atteints. Le temps n’a plus d’importance, on peut se laisser porter sans autre forme de procès. Il n’y a pas de danger et encore moins de pièges. On se sent en sécurité et la musique crépusculaire de Bürkner, sans être d’une virtuosité ahurissante, se suffit à elle-même. Simplicité, lenteur, beauté est le triptyque qui entoure ce deuxième album; et si vous ne succombez pas à des morceaux comme Ladder-Telescopes ou CSAD, il y aura lieu de se poser quelques questions. Dunaj est donc l’album de la confirmation et, franchement, j’applaudis des deux mains. Ce n’est pas tous les jours fête, alors profitons-en.

note : 9

par Fabien, chronique publiée le 20-09-2005

A voir également :

http://www.squaresonbothsides.de

http://www.hausmusik.com

?>