.:.Chronique.:.

Pochette

Cyne

Evolution Fight

[City Centre Offices/La Baleine::2005]

|01 Plight About Now|02 Soapbox|03 Evolution Fight|04 Haze|05 Rousseau|06 Fuck America|07 Growing|08 Rappin'|09 Automaton|10 Arrow Of God|11 Running Water|12 Up Above|13 Deferred|14 Fallen Stars|15 Moonlight|

Après avoir débuté sur l’un des plus intéressants label de hip-hop du moment (Botanica Del Jibaro) c’est sur le label allemand City Centre Offices, plus habitué à la musique électronique, que le collectif Cyne a choisi de sortir son deuxième album. Cyne avait déjà publié un E.P. (Growing), fin 2004, sur ce même label qui s’est rapidement écoulé. Ce groupe, qui nous vient de Floride, s’inscrit dans un hip-hop qui ne s’enferme pas dans des stéréotypes que l’on a eu trop tendance à écouter ces dernières années. Tout ici est dans le naturel et la fluidité. Très loin d’être des besogneux, Cyne sait mêler une diversité d’influences peu commune et un engagement textuel qui respire l’intelligence. Les divers morceaux de Cyne que j’avais pu écouter sur des compilations du label Beta Bodega laissaient entrevoir de bonnes choses que vient logiquement confirmer ce deuxième album où les bonnes surprises s’enchaînent avec une facilité déconcertante. Et pourtant il n’y a rien de révolutionnaire dans la musique des Afro-américains mais à chaque fois les choix se révèlent être judicieux et rien ne semble perturber une musique qui est aussi solide que le granit.

Evolution Fight est le genre d’album qui vous redonne foi dans le hip-hop. La période de grandiloquence et d’arrogance ne semble pas avoir disparu mais de plus en plus une alternative se développe, offrant un hip-hop plus réfléchi et souvent bien plus abouti. Cyne fait bien partie de cette catégorie. Le groupe ne fait pas dans l’excès mais cela n’enlève rien à leur détermination. Une détermination qui s’allie avec un groove entraînant. Il faut bien le dire, Evolution Fight est un album dansant mais qui n’a rien de désuet. Les thèmes sociaux abordés par Akin et Cise Star vous font redescendre rapidement sur terre. Et fort heureusement le groupe évite les clichés et toute forme de misérabilisme. Cyne ne se pose pas en victime mais arrive à placer les bonnes questions, de celles qui vous amènent à réfléchir un petit peu sur ce qui vous entoure. Cyne est donc un groupe à plusieurs facettes qui nous offre un album haut en couleur et d’un niveau digne des plus grands.

note : 8

par Fabien, chronique publiée le 10-09-2005

A voir également :

http://www.cyne.net

http://www.city-centre-offices.de

?>