.:.Chronique.:.

Pochette

Cazals, The

Poor Innocent Boys

[1-2-3-4 Records::2005]

|01 Poor Innocent Boys|02 My Ex-Valentine|03 What Of Our Future|

Il est très intéressant de voir à quel point si des groupes peuvent être des hypes, ceux qui le sont encore plus, ce sont les producteurs. L’exemple le plus récent est Paul Epworth, producteur de Bloc Party, The Futureheads et The Rakes ; niveau hype, on fait difficilement mieux. Celui qui est amené à jouer à ses côtés, c’est probablement John Fortis, producteur de Razorlight, Art Brut et maintenant The Cazals. Pour devenir le nouveau Big Thing, c’est ce qu’il faut regarder en premier maintenant. Le producteur. Alors, les Cazals choisissent Fortis. Un producteur se trompe rarement. Ce groupe anglais tout juste sorti du studio offre son second single et c’est extrêmement convaincant. Les rapprochements sont simples, c’est une rencontre entre Razorlight, The Futureheads et The Rakes. Ca va marcher, c’est certain. Les mélodies sont hyper catchy sans plagiat, elles sont entraînantes sans se forcer, les musiques se gravent dans la tête sans y penser. “Poor Innocent Boys” risque de grimper dans les charts outre-Manche et c’est tant mieux. Ca fait rêver tous ces groupes qui éclorent comme les fleurs au printemps…

note : 7,5

par Vivien, chronique publiée le 03-09-2005

?>