.:.Chronique.:.

Pochette

Clap Your Hands Say Yeah

S/T

[Autoproduction::2005]

|01 Clap Your Hands!|02 Let the Cool Goddess Rust Away|03 Over and Over Again (Lost and Found)|04 Sunshine and Clouds and Everything Proud|05 Details of the War|06 The Skin of My Yellow Country Teeth|07 Is This Love?|08 Heavy Metal|09 Blue Turning Gray|10 In This Home on Ice|11 Gimme Some Salt|12 Upon This Tidal Wave of Young Blood|

Ce qui frappe en premier, c’est le nom du groupe. Le rock n’a jamais été vraiment amateur de noms farfelus. Forcément, un groupe comme Clap Your Hands Say Yeah attire l’attention. N’est-ce pas formidable quand derrière ce patronyme se cache un groupe époustouflant qui offre un premier album remarquable ? Cet éponyme est une marmite pleine d’ingrédients que le groupe en vrai druide mélange comme une recette secrète. Les effets sont immédiats et durables. Une vraie surprise qui prend au cou et qui ne nous lâche plus, qui nous suce le sang jusqu’à être vidé. Ces douze éclaboussures sont éprouvantes, parce que tellement fortes, riches, captivantes. La voix bigarrée et impénitente de Alec Ounsworth, réminiscence de Daid Byrne, est un appel à l’envoûtement, à l’entêtement, aux coups de tête dans le mur. Véritablement, ces Américains fustigent une musique hors norme, aussi bien dans ce qu’elle est, que dans ce qu’elle dégage. Tous les instruments semblent troubles, comme si l’absorption d’une trop grande dose d’alcool avait rendu notre ouïe louche. Ce cirque artistique de mélange des genres et de discordance fragrante donne un aspect rare à ces morceaux.

Les frénésies inintelligibles du chanteur (“Gimme Some Salt”) accouplées avec cette basse caverneuse (“Heavy Metal”) et cet harmonica pénétrant (“Details of War”) donne des débauchages soniques de la trempe du pharamineux “The Skin Of My Yellow Country Teeth”, “Let The Cool Goddess Rust Away” ou encore du possédé “Upon This Tidal Wave Of Young Blood”. Clap Your Hands Say Yeah pourrait faire penser à un salad bowl des Talking Heads, de Arcade Fire et de Neutral Milk Hotel, mais c’est tellement plus. Cette chimère est trop pervertie. CYHSY est sex, drug, rock’n’roll ; c’est un groupe qui tourmente, c’est le genre de rock qui dépucelle les veines et les oreilles. Pas pur pour un riff, ce groupe américain distille une dope musicale ahurissante. Entre le chaos, la décadence et l’illumination, CYHSY a un avenir tout à fait incertain à long terme, mais on s’en fout pour le moment, mais à un point, tant ce long effort est inhibant, entêtant, fracassé. Un des gros buzz à venir ! Un des meilleurs albums de l’année sans aucun doute !


"In This Home On Ice" télécharger
"http://www.clapyourhandssayyeah.com/mp3/Tidal_Wave.mp3" télécharger
"Over And Over Again (Lost & Found) télécharger

note : 9.5

par Vivien, chronique publiée le 10-02-2006

A voir également :

http://www.clapyourhandssayyeah.com

.:.L'avis des autres rédacteurs.:.

jean marc : avis du rédacteur
Jeff : avis du rédacteur
Jack : avis du rédacteur
Claire : avis du rédacteur
Borys : avis du rédacteur
popop : avis du rédacteur

?>