.:.Chronique.:.

Pochette

Rehberg, Peter

Fremdkoerper

[Mosz/Metamkine/Wave::2005]

|01 Mutisil|02 Scream|03 1407|04 Bite Double|05 Never Worry|06 Skin|07 Snow|08 More End|

Peter Rehberg est quelqu’un d’assez prolifique. A peine avait-il sorti l’album Get Off sous le pseudo de Pita qu’un autre disque était publié. Certes, c’était une collaboration avec C.Fennesz, Sachiko M et O.Yoshihide (Erstlive 004) mais cela reste un disque qui est à mettre à l’actif d’un Rehberg qui ne se repose pas sur ses lauriers, puisque ce Fremdkoeper vient alimenter la riche discographie et actualité du bonhomme. Fremdkoerper est une œuvre de commande initiée par le chorégraphe Chris Haring. Ce n’est pas la première fois que P.Rehberg travaille ainsi pour le monde de la danse moderne. Ici tout tourne autour de l’aliénation du corps, comment celui-ci peut se mouvoir tout en étant sujet à nombre de difficultés. La musique de Rehberg se devait de refléter une forme de tension permanente et inquiétante. En ce sens Fremdkoerper est un disque sombre et quasiment opaque qui se caractérise par un minimalisme froid et brutal. Si certains morceaux comme Scream peuvent faire penser à des séquences sérielles à la Terry Riley, la tendance générale de ce disque est véritablement un plongeon dans l’inconnu, un univers claustrophobe, un chambre noire dans laquelle on ne peut que rester immobile. Pourtant la musique de Rehberg est censée imager le mouvement. Cependant, ces mouvements sont parfois limités, discrets, larvés, monolithiques ou, à l’inverse, complètement tourbillonnants.

Ce disque a donc bien plusieurs visages. Il ne saurait se résumer en un mouvement unique. A cette musique, il faut s’imaginer une chorégraphie où les danseurs se fondent dans des compositions opaques. A moins que cela ne soit l’inverse. En tout cas si le thème de cette chorégraphie était l’aliénation du corps, la musique de P.Rehberg l’est tout autant. A aucun moment on ne peut sentir que les compositions réussissent à se délivrer d’un carcan puissant et profondément contraignant. Cependant Fremdkoerper reste une œuvre forte qui ne laisse rien au hasard. Une œuvre moderne et sublimée par un compositeur sans doute au sommet de son art.

note : 7.5

par Fabien, chronique publiée le 18-08-2005

A voir également :

http://www.mosz.org

http://www.fremdkoerper.at

?>