.:.Chronique.:.

Pochette

Saint Etienne

Tales From Turnpike House

[Sanctuary::2005]

|01 Sun In My Morning|02 Milk Bottle Symphony|03 Lightning Strikes TWice|04 Slow Down At The Castle|05 A Good Thing|06 Side Streets|07 Last Orders For Gary Stead|08 Stars Above Us|09 Relocate|10 The Birdman Of EC1|11 Teenage Winter|12 Goodnight|

Objet d’une vénération sans bornes de la part d’une certaine catégorie de poppeux, Saint Etienne a toujours su répondre aux attentes d’un public exigeant. Saint Etienne est l’incarnation de l’intelligence pop et comme d’habitude les génies sont tout simplement ignorés ou presque. Certes Saint Etienne bénéficie d’une bonne base de fans, de certains médias complaisants et d’une réputation d’esthètes pops. Pourtant le groupe n’en sort pas mais il ne semble pas pour autant s’en offusquer. Tant mieux car le trio britannique n’a jamais baissé la garde et a continué à produire des chansons raffinées aux arrangements impeccables. Saint Etienne est un groupe d’une grande classe, qu’on se le dise et si leur musique peut paraître parfois désuet elle est pourtant bien adulte et beaucoup plus aboutie qu’on ne le pense. La formule Cracknell, Wiggs, Stanley, est ce que la Grande Bretagne nous a offert de mieux depuis quinze ans en matière de pop fouillée. Tales From Turnpikes House, leur nouvel album, ne fait que renforcer cette impression. La tradition mélodique à l’anglaise est bien respectée et, une fois de plus, l’alchimie Saint Etienne fonctionne autour de la voix d’une Sarah Cracknell plus sensuelle que jamais.

Alors arrêtons tout de suite toutes ces salamalecs et destituons tous ces rois de la pop bien souvent auto-proclamés et pour ainsi dire usurpés. Les rois actuels sont bien les Saint Etienne. Ils l’ont toujours été. Ils savent allier simplicité, grâce et candeur avec une facilité éhonté. La difficulté est bien là. Faire croire que tout est simple alors que cela n’est pas le cas. Bien souvent c’est l’exercice le plus difficile et Saint Etienne y excelle. Saint Etienne, maître es-pop, c’est devenu une évidence depuis bien longtemps. Ce nouveau disque est un ravissement pour les oreilles pour tous ceux qui sont sensibles aux mélodies à l’anglo-saxonne. Ici on sait vous faire jubiler avec décontraction. Si le groupe peut faire ce qu’on pourrait considérer comme une musique confortable c’est encore ce qui se fait de mieux dans le genre et de loin. Inutile de dire que Saint Etienne est un groupe incontournable, ce disque également. Comme tout disque de la formation d’ailleurs.

Et dire que le groupe n’est plutôt pas bégueule et qu’il soigne son auditoire, il offre un deuxième disque avec six morceaux supplémentaires. C’est Noël avant l’heure.

note : 8

par Fabien, chronique publiée le 16-08-2005

A voir également :

http://www.saintetienne.com

http://www.sanctuaryrecords.co.uk

?>