.:.Chronique.:.

Pochette

Dead 60s, The

The Dead 60s

[Deltasonic::2005]

Voilà le premier long format du très bon groupe de Liverpool The Dead 60s, une sortie façon rock indé puisque déjà leurs maxis précédents étaient sortis sur le label Deltasonic Records, label aussi des The Coral et des The Zutons entre autres. Pourtant il semble que les gars de The Dead 60s s'amusent à jouer avec les limites de l'indé et du populaire en jouant aux frontières du ska et de la pop. Et ils ne sont pas les seuls!

Attention voilà l'arrivée des rockeurs en Fred Perry, jeans sta press et Adidas noires. Plus tout à fait punk, pas complètement pop mais définitivement rock, les Dead 60s nourrissent un rock de soulèvement, généreux et socialement conscient. Pour la forme leur son est plus proche d'un autre groupe anglais, The Ordinary Boys, que de celui de leurs collègues de label. Certains y voient une grosse influence des Clash, c'est certain mais The Dead 60s sait être hype autrement, en recyclant eux aussi un groove américain qui a fait par exemple des The Rapture le groupe que l'on sait. Les The Dead 60s font naître dans certains de leurs morceaux une sensibilité de nouvelle vague new yorkaise, façon Liquid Liquid ou DNA, la basse est presque disco et la batterie presque punk, alors on ne sait plus très bien s'il faut s'énerver avec eux ou s'ils veulent nous faire danser; peu importe me direz-vous, l'important c'est le soulèvement.

Plusieurs titres sont des singles en puissance et trois parmi les treize de l'album sont déjà sortis en maxi: "Riot Radio", "The Last Resort" et "Loaded Gun". Heureusement on trouve d'autres très bonnes pièces dans l'album dont le magnifique "Red Light", à l'écoute duquel on a envie de se dire définitivement que oui, leur disque est frais.

note : 9

par tao, chronique publiée le 05-08-2005

A voir également :

www.thedead60s.com

www.deltasonic.co.uk

.:.L'avis des autres rédacteurs.:.

Fabien : avis du rédacteur

?>