.:.Chronique.:.

Pochette

Rec_Overflow

Madrid

[Spa.RK/La Baleine::2005]

|01 Madrid|02 Division Thing|03 Da Flow|04 Organico|05 Acuatico|06 Lost|07 Corte|08 Grafitti|09 Interno|10 Computer|11 Development Expectation|

Fibla et Rec_Overflow se connaissent bien. Après avoir mixé la musique de Fibla, Rec_Overflow sort un nouvel album sur le label du même Fibla : Spa.RK. Echange de bons procédés en somme. Pourtant Rec_Overflow aurait très bien pu sortir ce disque sur sa propre structure (Plataforma-LTW). Ce micro label avait été créé dans le but de diffuser ces différents projets à tendances hip-hop (Error et Bleizes) mais aujourd’hui le catalogue s’est étoffé avec d’autres groupes et les propres productions solos du sieur Rec_Overflow. Son nom, il le tire du message d’erreur que le Roland 505 émet lorsqu’on le pousse dans ses derniers retranchements. Qu’on se rassure, l’Espagnol n’est pas un extrémiste sonore et son premier album pour Spa.RK est un concentré d’électronica savoureuse et remplis de click n’ cuts, entre Aphex Twin et Autechre. On ne saurait résumer Madrid à ce simple parallèle car, manifestement, il vaut bien mieux. Madrid n’est pas un copier/coller d’une musique électronique passée. Rec_Overflow apporte une touche personnelle indéniable qui oscille entre des mélodies sophistiquées et des ambiances sombres et urbaines.

De même Rec_Overflow ne cherche jamais à avoir une production trop propre. Bien souvent le son de ses morceaux est volontairement sali. Ces glitchs, sorte de sons parasites que l’on tente bien souvent d’éliminer, sont utilisés ici à bon escient et non de manière anarchique comme il aurait été tentant de le faire. Rec_Overflow maîtrise son sujet en structurant parfaitement les sons et les effets qu’il veut donner à ses compositions. Il est alors difficile de décrocher de ce disque envoûtant qui s’écoute d’une traite et avec une certaine facilité malgré les formes torturées employées par le Madrilène. Même si ce disque ne sera sans doute pas celui de l’année (sans doute son côté un peu trop convenu), il garde une esthétique plus qu’appréciable qu’on aimerait entendre plus souvent.

note : 7.5

par Fabien, chronique publiée le 02-08-2005

A voir également :

http://www.sparkreleases.com

http://www.plataforma-ltw.com

?>