.:.Chronique.:.

Pochette

Lucksmiths, The

Warmer Corner

[Candle Records::2005]

|01 A Hiccup In Your Happiness|02 The Music Next Door|03 Great Lengths|04 Now I'm Even Further Away|05 The Chapter In Your Life Entitled San Francisco|06 Sunlight In A Jar|07 If You Lived Here, You'd Be Home Now|08 Young And Dumb|09 Putting It Off And Putting It Off|10 I Don't Want To Walk Around No More|11 The Fog Of Trujilla|12 Fiction|

Neuvième album pour le groupe australien. Neuf petites pépites pop rock tout ce qu’il y a de plus correct et enchanteur. Pas trop joyeux, pas trop tristes ; pas trop mélancoliques, pas trop excentriques. Les quatre des Lucksmiths ne changent pas la formule pour ce nouvel album. Sans qu'elle ne soit véritablement trop édulcorée, cette musique est polie (dans tous les sens du terme). Elle ne va pas dévergonder une bonne sœur, mais elle va assurément agrémenter des journées, qu’importe le qualificatif de la journée. The Lucksmiths a une dizaine d’années de musique dans les cordes et la satisfaction de savoir produire de la bonne musique. Ca ne frôle pas le virtuose, mais c’est une musique du « no soucy », parfois accompagnée de cuivres légers, parfois de cordes dissipées. Les Lucksmiths parient sur la simplicité et une certaine fraîcheur candide tout à fait sympathique.

C’est d’ailleurs la luminosité du groupe, cette mignonne candeur, la voix de Tali White, pas très entraînante mais qui colle à la musique, ces guitares, pas très franches, mais qui collent à la musique, cette batterie, pas très marquée, mais qui colle à la musique. Ne nous trompons toutefois pas, Warmer Corner n’est pas un album vide et plat. C’est juste que cette musique, aussi familière semble-t-elle, est totalement décontractée et nous n’avons pas l’habitude. Cliché sans doute, mais c’est une musique d’Australiens qui ne se prennent pas la tête. Ce qui est très étrange d’ailleurs, parce que tout à fait accessible au premier abord, cela en fait un album qui ne nous touche pas vraiment. Il nous laisse aux premières écoutes, satisfait, nous le trouvons agréable, mais ce n’est que lorsque les paroles—saluons le songwriting tout à fait remarquable—prennent forme peu à peu que Warmer Corner commence à plaire. Comme quoi, la musique la plus simple peut parfois cacher des obstacles pour des gens pas simples.

note : 6.5

par Vivien, chronique publiée le 26-07-2005

?>