.:.Chronique.:.

Pochette

Akufen/Freeform/The Rip Of Artists

Blu TribunL

[Infaltabl Labl::2004]

|01 What Kind Of Blue|02 Ain't Gonna Beg Ya No More|03 Blue Movies|04 Must Be Catchin'|05 The World Wanna Know|06 Blue Tooth Blues|07 I Won't Buy You|08 No More Blues|09 Guitar Trouble|10 Lazy-Boy Blues|11 It's Not My Blues|12 Please Come Home|13 Blue Too|

Que serions-nous sans le blues? Que serait le rock sans le blues ? Nous ne serions sans doute que peu de chose et les Rolling Stones n’auraient très probablement jamais existé. Comme beaucoup d’autres groupes d’ailleurs. On pourrait alors croire que ce disque est une forme d’hommage à un genre qui aura durablement marqué la musique de ce temps. Si on veut, mais le propos de ce projet est un peu ailleurs. Le but, ici, est de réunir trois artistes électro et de les confronter à un style musical qui leur est pratiquement étranger. Ce n’est pas la première fois que la structure Inflatabl Labl met sur pied une rencontre comme celle-ci. En fait cela fait partie d’une série dont le premier volume était la rencontre de Atom TM, Small Rocks et The Ripe Off Artists (décidément) autour du dub. Le disque qui nous intéresse aujourd’hui est le second de cette série TribunL. Le pari est risqué mais il ne manque pas de saveur.

Si le but n’est pas vraiment de renouveler le blues (ce qui serait bien présomptueux) il s’agit plus de prendre du plaisir en remodelant une musique qui a eu tendance à vivre sur ses acquis et qui se regarde bien trop souvent le nombril. Bien sûr les puristes crieront à l’hérésie pure et simple mais c’est le lot de tout ceux qui tentent quelque chose. Ici on n’a manifestement pas envie de se prendre réellement au sérieux et ce que les petits conservateurs aigris prendront pour une dénaturation n’est qu’une nouvelle mise en forme ludique et respectueuse, dans la forme, de l’esprit du blues. Alors évidemment certains diront que ce n’est rien moins que ce qu’a déjà fait un type comme Moby. Sans doute mais ici les intervenants avancent à l’aveuglette, ne maîtrisant vraiment le sujet « blues » que grâce à leur imagination et font juste office d’amuseurs publics. En ce sens ce disque reste suffisamment frais pour qu’on l’écoute de manière un peu moins distraite que si cela avait été un disque de Moby. Ainsi sans atteindre des sommets ce Blu TribunL reste assez honorable ce qui, en soi, est un moindre mal.

note : 6.5

par Fabien, chronique publiée le 14-07-2005

A voir également :

http://www.inflatabl.com

?>