.:.Chronique.:.

Pochette

Oto-Graph

From Shine

[Ryoondo::2004]

|01 Jimmy Chu|02 Kingyo (Golden Fish)|03 Segment Of A Circle|04 Xuan|05 Closed Eye Experiences|06 J*m|07 Stepping Stone|08 Dop|09 Fragments|10 Jimmy Chu (Firo Remix)|11 J*m (Hidenobu Itou Remix)|

Les labels indépendants ont toujours eu un regard candide sur les disques qu’ils produisent. On marche alors au coup de cœur sans vraiment se soucier si cela va marcher ou non. Bien souvent les bonnes surprises sont réelles mais parfois les déceptions n’ont d’égal que l’enthousiasme mis en œuvre pour nous présenter des gens dont l’intérêt est finalement secondaire. Le label japonais Ryoondo est un peu dans ce cas de figure. Jeune et sans doute pleine de bonnes intentions cette structure a certainement de l’avenir. Pourtant en écoutant ce premier disque d’Oto-Graph on peut émettre quelques doutes. Ce jeune duo composé de Takashi Iura et Sachiyo Oshima n’a pas perdu de temps. A peine formé en juillet 2004 ils sont sélectionnés par Ryoondo pour le Tea Electronic Evening qui se déroulait à Kyoto le mois suivant. Un album est alors vite mis sur pied et sera publié en novembre de la même année. A la limite on peut comprendre cette précipitation. Les deux Japonais ont, certes, du talent à revendre mais cette première œuvre apparaît comme un peu bancale. Tout y est parfaitement exécuté, traité, électronica sensible et émotions graciles. L’album en soit est plutôt bon mais voilà le label Kompakt existe déjà et Oto-Graph semble être, pour l’instant, l’un de ses multiples avatars.

Pour leur défense on pourra avancer qu’avoir le label Kompakt comme influence n’est pas ce qui peut leur arriver de pire. Pour un premier disque le duo ne s’en tire finalement pas si mal même si certains poncifs germaniques mêlés à la sensibilité nippone (cf notamment Xuan) sont omniprésents ici. Il est toujours temps de redresser la barre et de revenir en deuxième semaine, histoire de présenter quelque chose de plus abouti et qui soit moins typé. L’indulgence est donc de mise et il va de soi que celle-ci aura des limites si les deux hommes ne sauront pas évoluer dans le bon sens.

note : 6.5

par Fabien, chronique publiée le 09-07-2005

A voir également :

http://www.ryoondo-tea.jp

?>