.:.Chronique.:.

Pochette

Hausmeister

Look At Me Now

[Sopot Records::2004]

|01 1966|02 Das Versprechen|03 Look At Me Now|04 Mein Platz|05 Es Bewegt Sich Doch|06 2 Schwestern|07 Himmel|08 Sonar|09 Sarah|10 Vakuum|11 Wie Diese Stadt|12 Schlafstadt|

Après avoir fait la joie du label Karaoke Kalk, Christian Przygodda sort son cinquième album sous le nom de Hausmeister sur la petite structure allemande Sopot. Jusqu’ici rien de vraiment étourdissant. Pourtant l’homme est reconnu outre-Rhin comme étant l’un des meilleurs song-writers de sa génération. On veut bien le croire. Cet amateur de mélodies pop sophistiquées en a sous la semelle et ce Look At Me Now est en train de nous prouver que nous passons peut-être à côté de quelque chose. C.Przygodda est bien évidemment quasiment inconnu par chez nous et si chronique il y a sur ce monsieur elle passe bien vite inaperçue. C’est dans ce genre de situation que l’on se met à désespérer en se demandant pourquoi en France nous avons cette désagréable capacité à être frileux avec les artistes confidentiels. C’est d’ailleurs à cause de cette frilosité qu’ils le restent. Personne ne joue le jeu et dans ce pays où la culture fast-food prend peu à peu la pas sur toutes les autres on préfère encore miser sur les valeurs sûres et sans risques. Pourtant écouter un disque de Hausmeister, celui-ci en particulier, et y prendre un certain plaisir, on ne peut pas dire que le risque soit énorme tellement les morceaux de l’Allemand tombent sous le sens.

Indécrottables, nous le serons jusqu’au bout et nous ne serons qu’une poignée pour apprécier les mélodies précieuses et sentimentales de Hausmeister. Quelques imbéciles heureux vous prétexteront qu’il chante en allemand et que la langue de Goethe est proprement insupportable quand ils ne poussent pas le mauvais goût en nous disant qu’ils n’aiment pas entendre le nazi. Et croyez bien que ce genre d’ânerie abyssale n’est pas si rare de nos jours. Le syndrome béret-baguette n’est manifestement pas prêt de nous quitter. La mauvaise foi est d’autant plus grande puisque Look At Me Now est un album d’une très grande classe. La voix de C.Przygodda n’est pas sans rappeler parfois celle d’un Blixa Bargeld ainsi que les arrangements musicaux qui font furieusement penser à l’Einstürzende Neubauten de ces dernières années. Il faut dire que Einstürzende Neubauten avait mis beaucoup d’eau dans son vin depuis Kollaps et s’était tourné vers des formats pops plus accessibles. C’est donc assez naturel de voir aujourd’hui une influence s’installer chez quelques artistes d’aujourd’hui. Mélangez à cela une inspiration tout droit tirée de la nébuleuse The Notwist et vous obtiendrez un disque reposant, fondant et propice à tous les rêves. Que vouloir de plus ?

note : 7.5

par Fabien, chronique publiée le 03-07-2005

A voir également :

http://www.sopot-records.de

?>