.:.Chronique.:.

Pochette

Ielasi, Guiseppe

Gesine

[Häpna/Metamkine::2005]

Ce qui est bien avec la guitare c’est que cet instrument est assez malléable, pouvant faire de celui-ci un peu ce que l’on veut. Glenn Branca, en son temps, avait déjà montré les possibilités infinies de cet objet à cordes. Guiseppe Ielasi fait partie de ces musiciens qui aiment bien explorer, ne serait-ce que par esprit de curiosité, les différents domaines sonores que peuvent donner les guitares. Ici, comme sur son premier album Plans paru en 2003, il ajoute à ses expérimentations des traitements électroniques. Ce ne sera pas le premier et certainement pas le dernier à utiliser un tel procédé. Par conséquent il sera très difficile de trouver ce nouvel album de Ielasi original. De toute façon les disques qui ne font pas preuve d’un quelconque re-suçage cela ne court pas forcément les rues. Il faut bien se rendre à l’évidence, même si l’Italien garde une approche toute personnelle, on ne sautera pas au plafond en écoutant ce disque.

D’ailleurs l’impression qu’il s’en dégage c’est que Gesine est un disque incertain. On ne sait pas très bien sur quoi notre homme s’est engagé. Il ne semble guère assuré, produisant une musique à la limite de la timidité et qui semble aussi fragile qu’un château de cartes. Il ne manquerait d’un rien que l’édifice s’écroule. En mêlant une sorte de post-rock très orienté vers le jazz et des longues nappes électroniques il nous apparaît parfois difficile de trouver l’ensemble tout à fait crédible. On ne peut pourtant pas dire que Ielasi se contente de certaines facilités qui ne seraient que de pures formes. Non, il essaye de fouiller, de rechercher la meilleure architecture sonore possible. C’est sans doute pour cela que le disque apparaît souvent comme une espèce d’essai contemplatif. Difficile donc de s’imprégner de ce Gesine des plus abstraits et finalement assez mystérieux. Il y a dû y avoir quelque chose qui m’a échappé. Ce n’est pas possible autrement.

note : 5.5

par Fabien, chronique publiée le 23-06-2005

A voir également :

http://www.hapna.com

?>