.:.Chronique.:.

Pochette

Various Artists

Transient Travels

[Domizil/Metamkine::2005]

|01 COH - Ki-NETIC|02 AGF - Trainen Fluss|03 Jasch - Probe|04 Hecker - Inverted Henon Map III/Double Scroll|05 Ilios - Kandy|06 Marcus Maeder - Od Kraja Do Kraja|

Quand on parle de musique cérébrale et à fortiori quand celle-ci est électronique, vous trouverez toujours des gens pour vous dire que tout cela n’est pas de la musique, mais du bruit, rien qui puisse être reconnaissable comme quelque chose d’artistique, bref une sombre fumisterie. Ces gens-là, à l’esprit étroit, on les entend depuis des temps immémoriaux, ils ont forcément tout compris et leur avis est définitif. Ce sont surtout ces mêmes personnes qui crachaient sur le jazz, le rap ou le rock à leurs débuts, en essayant de démontrer, de façon assez irrationnelle la plupart du temps, que tout cela n’a aucune valeur. Aujourd’hui, ce type d’individu fait sourire et perd crédit assez rapidement mais, persuadés d’avoir raison, ils continuent de s’accrocher. Alors évidemment un label comme Domizil doit être le pire de leurs cauchemars. La compilation Transient Travels les fera certainement grincer des dents mais ce n’est pas pour cela qu’ils essaieront de comprendre la démarche de ce disque très conceptuel.

Ce disque est à comprendre comme la suite logique de la compilation Construction Sonor sortie l’année dernière sur le même label. Si Construction Sonor était une variation électronique sur la construction de tunnel, ici on s’intéresse plus aux sonorités émises par les trains. Suite logique, donc. Transient Travels est une sorte d’agence de voyage temporaire à laquelle participent quelques pontes de la musique électronique abstraite. En soi on ne sera pas surpris que l’on entende ici une musique aux intonations minimale mais aussi qui lorgne vers le bruitisme (cf. F.Hecker). Même si ce disque reste d’une approche difficile, il explore une des faces froide et industrielle du monde moderne. Un univers terne et mécanique qui vous laisse un petit frisson dans le dos. Ceux qui n’ont pas l’habitude des espaces ferroviaires auront sans doute du mal à ressentir cela. Sans doute que cette compilation est quelque peu élitiste et qu’elle ne plaira pas aux tenants d’une musique populaire et accessible mais on ne pourra nous empêcher d’y trouver un intérêt certain et des qualités nombreuses.

note : 7

par Fabien, chronique publiée le 14-06-2005

A voir également :

http://www.domizil.ch

http://www.transienttravels.net

?>