.:.Chronique.:.

Pochette

Nordenstam, Stina

The World Is Saved

[V2/Sony::2004]

|01 Get On With Your Life|02 Winter Killing|03 On Falling|04 Parliament Square|05 I'm Starting Out The World|06 From Cayman Islands With Love|07 The Morning Belongs To The Night|08 125|09 Butterfly|10 The World Is Saved|11 The End Of A Love Affair|

Stina Nordenstam est vraiment à part. La Suédoise qui est des plus discrètes a sans doute sorti depuis le début de sa carrière quelques uns des plus beaux albums (And She Closed Her Eyes, Dynamite) de ces vingt dernières années. Et comme toujours on préfèrera l’ignorer laissant son talent s’apprivoiser par quelques curieux, les critiques rock, et de véritables mélomanes. Bien sûr la dame a une meilleure exposition médiatique qu’il y a dix ans mais elle ne connaîtra sans doute jamais un succès populaire. En même temps on n'a rien contre, cela évitera que cela la corrompe. Elle continuera à produire ces disques d’une fausse naïveté à la fragilité doucereuse et qui arrive à vous rendre vulnérable. Stina Nordenstam c’est un peu la Nico des temps modernes. Chanteuse hivernale, mystérieuse et sombre, elle aurait pu être une icône aussi grande que l’ex-égérie du Velvet. Reste des disques lumineux qui demeureront comme des classiques. D’ailleurs The World Is Saved, son dernier album en date, en est un. Ceux qui vous diront le contraire seront d’une mauvaise foi inouïe.

Une nouvelle fois Stina Nordenstam sait nous émouvoir avec presque rien. On a toujours l’impression d’être en face d’une jeune fille qui nous fait partager son journal intime d’adolescente. On croit qu’elle nous fait des confidences, à nous, les amis de toujours. En fait ce disque n’est pas aussi candide qu’on pourrait le croire. La voix enfantine de la Suédoise est parfaitement trompeuse. Elle ne fait que suggérer cette fragilité que j’évoquais plus haut. Mais ce qui finit de nous achever c’est bien la haute qualité des mélodies et des arrangements de cet album. Il n’y a finalement pas grand-chose à dire si ce n’est qu’on reste coi devant autant d’évidence. C’est la justesse qui prédomine ici. On est toujours dans le ton de l’intimité en essayant de garder une sorte de détachement qui donne un charme ravageur à ce This World Is Saved. Bref, Stina Nordenstam n’a pas fini de nous donner de belles émotions. On pourra ainsi agoniser de plaisir tout effleurant l’idée qu’on a avec Stina Nordenstam l’une des meilleures artistes de son temps.

note : 9

par Fabien, chronique publiée le 03-06-2005

A voir également :

http://www.v2music.com

.:.L'avis des autres rédacteurs.:.

jean marc : avis du rédacteur
popop : avis du rédacteur
Claire : avis du rédacteur

?>