.:.Chronique.:.

Pochette

Smith, Jon

Arrogance

[Odette prod::2005]

|01 Le Retour |02 Gare|03 Le Voyage|04 Si j'étais mieux|05 L'Homme|06 Alizée|07 La Mer|08 Revenir ici|09 Marche|10 La Fille du restaurant|11 Respirer|12 Téléphone|13 La Lumière|

D’entrée : « cocktail d’étonnant. »

Il n’y a qu’à jeter un œil sur la pochette pour s’en convaincre…soyons prudent et ne tirons pas de conclusion hâtive sur cette vue quelque peu « psychédélico- kitch » ! Jon Smith œuvre depuis quelques années dans le bordelais et le précepte qui à trait aux bons vins s’applique sans réserve à ce jeune homme.

La recette est basique : jolies mélodies pop/ folk ( Revenir ici), deuxième voix enchanteresse ( Gare, splendide canon sur La Lumière), mais c’est surtout l’art rhétorique du chansonnier qui fait mouche ( Respirer) et ne suit aucune règle. Suave, grave, doux ou enjoué, Jon Smith se fait intime( La Mer) ou rétro ( Téléphone)…il est un artiste à part entière. Son univers semble rimer avec auto-dérision, décalage, amusement. L’écoute de ces chansons n’est jamais sans surprises ( Le Voyage, Si j’étais mieux) : chœurs, rythmique, sonorités sont l’apanage de ces touches d’exotismes !

Cet album est en réalité un double album. Après les compositions personnelles, Jon Smith nous fait redécouvrir ( voir découvrir !) les classiques de la chanson française. Des classiques qui vont de Vanina (avec des chœurs façon sixties formidables !) à L’idole des jeunes en passant par Alizée ou Joe le Taxi. Et, il faut le reconnaître, certaines versions gagnent à être fredonnées par Jon Smith. Arrogant : l’auteur « fait cela pour s’amuser, pour qu’on parle de lui et ne pas faire comme tout le monde. » Et il le fait bien. Sans jamais tomber dans le pathos ou la moquerie, il est toujours « approprié. »Alors OVNI, Jon Smith ? Non, simplement libre.

Il est là, il l’annonce, et pour sûr, il dansera avec la plus belle (Le Retour)… Son long Voyage peut commencer …sans heurts apparents. Bon cru 2005.

note : 8

par Emilie, chronique publiée le 02-06-2005

A voir également :

www.raspage.com/deborahandjon

?>