.:.Chronique.:.

Pochette

Diamond, Benjamin

Out of myself

[Out of myself::2005]

Benjamin Diamond a fait partie du célèbre trio Stardust (Music sounds better with you) et a crée le label Diamond Traxx. Après la French Touch, voilà la pop de Benjamin Diamond. D’ailleurs, il ne faut pas dire qu’il vient de la French Touch ou que son univers ne se limite qu’à cela, sinon le label nous gronde. Après deux ans de sessions, ce « Out of myself » sort donc sur le label !K7. C’est donc sans l’étiquette « house française » que je vais continuer cette chronique, pour ne pas me faire taper sur les doigts. Benjamin, qui a donc bien caché son admiration pour Paul Weller, Dylan ou les Kinks est maintenant un artiste pop, ou rock. « A la base, je suis chanteur et compositeur. Alors le style sert juste de prétexte pour exprimer des émotions ». Ceci expliquant donc ce revirement étrange. Eh oui, aujourd’hui, il vaut quand même mieux faire de la pop ou du rock pour être dans le temps. Musicalement, cet album est une belle collection de pop songs sympathiques et ensoleillées qui se nourrissent des influences citées plus haut, mais qui sont bien plus produites et arrangées. Le disque sonne actuel, ce qui devrait séduire tout le monde, et les mélodies sont plutôt faciles et catchy. Il y a des ballades, des riffs rock, il y a de tout finalement. Et la production, qui fait tout de même plus penser à Europe 2 qu’à autre chose fait souffrir les belles compositions. Le son est trop « easy » et donne une touche hi-fi trop prononcée pour que l’on tombe amoureux de lui. La presse le suivra, les radios aussi peut-être, et le disque deviendra sûrement la bande son de toute la hype parisienne copine. Malgré tout, il faut bien avouer que les compositions de Benjamin Diamond sont solides et qu’elles donnent des émotions. Allez, ça vaut bien un 7/10 pour cette douce balade qu’est « She’s Away »…

note : 7

par dorian, chronique publiée le 24-05-2005

A voir également :

http://www.diamondtraxx.com

http://www.k7.com

?>