.:.Chronique.:.

Pochette

Vadim Vernay

For Other Tracks

[La Mais°n::2004]

On ne sait pas grand-chose de Vadim Vernay sinon qu’il a commencé très jeune la batterie et qu’il s’est amouraché de la musique électronique au point de ne faire quasiment plus que ça. Hébergé sur la microstructure éducative et associative La Mais°n, il en est même la seule référence jusqu’à maintenant. Ce label, qui a pour but de promouvoir les musiques électroniques, a cette singularité d’intervenir dans les écoles et d’offrir différentes formations liées à l’utilisation des ordinateurs. Pourquoi pas. Le label a cette idée magnifique de sortir de l’ombre une musique électronique à la française qui végète depuis trop longtemps derrière les Daft Punk et autres Laurent Garnier. Soit. Vadim Vernay serait-il notre sauveur ? N’exagérons rien. Le bonhomme, après un premier essai aujourd’hui introuvable (Graceland ?) et un E.P. (De Justesse), publie son premier véritable album dans une indifférence presque totale. Pourtant l’Amiénois creuse son trou petit à petit grâce sans doute à ce disque hétéroclite qui mélange toutes les influences de V.Vernay, qui vont du free jazz, du hip-hop, de l’électro minimale jusqu’à des emprunts aux musiques néo-contemporaines.

Quoiqu’il en soit, ce disque, même s’il n’a rien d’original, est des plus solides et offre des compositions maîtrisées et d’une grande maturité. Reste cette désagréable impression que For Other Tracks se présente un peu comme une sorte de compilation de titres enregistrés selon l’humeur du moment. Il n’y a pas de directions précises, pas de liens qui pourraient nouer de quelconques rapports entre les morceaux. On se consolera toujours avec ce goût immodéré qu’a Vadim Vernay pour nous proposer une musique aux finitions impeccables, nettes et sans bavures. Un peu trop même parfois quitte à rendre ce disque un peu trop propre ou trop scolaire. De toute façon Vadim Vernay a tout l’avenir devant lui et ce disque nous laisse penser que notre homme est plein de potentialités qui ne demandent qu’à éclater.

note : 6.5

par Fabien, chronique publiée le 21-05-2005

A voir également :

http://www.label-maison.org

?>