.:.Chronique.:.

Pochette

Gang Gang Dance

God's Money

[The Social Registry::2005]

|01 God's Money I (Percussion)|02 A Glory In Itself B. Egyptian|03 Egowar|04 Untitled (Piano)|05 God's Money V|06 Before My Voice Fails|07 God's Money VII|08 Nomad For Love (Cannibal)|09 God's Money IX|

On sait peu de choses sur Gang Gang Dance, si ce n'est que cet obscur quatuor vient de New-York, et qu'il a une prédilection pour les rythmes alambiqués, les sonorités exotiques et la musique électronique expérimentale. God's Money exhale la folie, mais c'est une folie très structurée, maîtrisée. Liz Bougatsos pousse des hululements d'attardée mentale avec une désinvolture qui incite à penser qu'elle doit venir de plusieurs années-lumières de la Terre; son claviériste de mari doit être sacrément frapadingue lui aussi, pour inventer des arpèges aussi autistes. Et le batteur: des "poum-poum-tchaks" à tiroirs, des rythmiques tribales à cinq temps, bref, il y a de quoi se taper la tête conter les murs. Dans tout ce fatras déglingué, surnagent quelques morceaux plus mélodiques, comme le très bon "Before My Voice Fails" (raté pour le coup), et l'hallucinant "Egowar".

Allumés. Complètement allumés. Stoppez tout, et mettez Gang Gang Dance dans la platine; vous comprendrez ce que bizarrerie ultime signifie.

note : 7.5

par yves, chronique publiée le 17-05-2005

.:.L'avis des autres rédacteurs.:.

rentboy : avis du rédacteur

?>