.:.Chronique.:.

Pochette

Vibert, Luke

Lover's Acid

[Planet Mu/La Baleine::2005]

|01 Funky Acid Stuff|02 Cash'n'Carry Acid|03 Homewerk|04 Gwithian|05 Prick Tat|06 Analord|07 Lover's Acid|08 Acid 2000|09 Come On Chaos|10 Orch Garage|11 Dirty Fucker|12 Flyover|

Après un Yoseph pour le moins décevant et un Sorry I Make You Lush, sous le pseudo de Wagon Christ, juste un peu meilleur, Luke Vibert nous sert sa livraison annuelle comme il se doit. Ce premier album pour Planet Mu est en fait la réunion de trois E.P. sortis respectivement en 2000, 2002 et 2005 sur le même label. Je dois avouer que c’est un peu à reculons que je me suis mis à la tâche sur ce disque. Les deux précédents effort du britannique ne m’ayant guère convaincu ce disque risquait d’être la déception de trop. Cependant rien n’est jamais définitif et on peut aisément donner le bénéfice du doute à un Luke Vibert eu égard les bons et loyaux services rendus à la cause électronique durant plus de dix ans. Alors on enlève le blister sans trop rien attendre d’un disque qui prend le risque de succéder à deux autres aux effets indolores.

Dès le débuts les doutes s’effacent pour laisser place à une agréable surprise ou plutôt douze agréables surprises. Luke Vibert est passé maître, depuis le temps, dans les mises en forme technoïdes les plus farfelues, communicatives et bien souvent jouissives. Ici Luke Vibert ne change pas sa recette, reprenant à son compte ce qui a fait son succès mais force est de constater que c’est toujours aussi efficace. Entre techno old school et modernité L.Vibert n’a manifestement pas ménagé ses efforts pour réaliser douze morceaux vraiment attrayant. D’un seul coup il nous fait oublier les petits faux pas réalisés l’année passée. On se réconcilie donc sans peine avec le monsieur, en s’excusant presque. On espère simplement que ce disque n’est pas qu’un sursaut d’orgueil. D’autant plus que les deux tiers des titres ne sont pas forcément de première fraîcheur. On ne se laissera pas abattre pour autant. Les titres parues sur le E.P. sorti en 2005 laissent présager le meilleur pour l’avenir. On croise les doigts.

note : 7

par Fabien, chronique publiée le 02-05-2005

A voir également :

http://www.planet-mu.com

?>