.:.Chronique.:.

Pochette

Steffen, Karl-Alex

Billet Express

[Autoprod::2005]

|01 Kasling|02 Volte face|03 Billet express|04 Roméo|05 Comme Connors|06 Le soleil de juillet|07 Vue sur l'extérieur|

Après un quatre-titres qui laissait présager de bien belles choses, sorti en 2003, voici que Karl-Alex Steffen revient avec un mini album de sept titres. Un an et demi sépare ces deux CDs. Pour moi, à peine 24 heures séparent leurs écoutes. Et je dois dire que ces dernières 24 heures ont été très belles à ce niveau.

Alors que Le coup du siècle semblait chercher sa route au milieu des descendants de Diabologum, parmi les petits frères d’Erik Arnaud, Billet express semble y avoir trouvé sa place. Ici, on ne trouve plus de chansons tubesques, mais de beaux morceaux pop, plus sombres. Des morceaux plus acidulés, comme “Kasling”, d’autres plus rocks comme “Volte face” ou “Soleil de Juillet”. Le chant est presque toujours mis en avant par rapport à la musique, et il est dommage qu’il manque parfois d’assurance. Des mélopées de cordes viennent adoucir des mélodies par ailleurs souvent dures. La voix féminine de Leslie Bouchet vient apporter un peu de lumière dans ces chansons sombres, faisant parfois penser à Superflu, comme pour le refrain de “Roméo”.

Les paroles décrivent les angoisses d’un trentenaire, qui commence à changer sa façon d’envisager la vie, qui regarde avec nostalgie ses années lycéennes ; les textes parlent des copains et des filles… Rien de bien original, mais Karl-Alex Steffen évite de tomber dans les travers débilitants de certains textes de Bénabar ou de Delerm (sauf peut-être sur “Comme Connors”, où l’énumération des noms est sans doute de trop).

Karl-Alex Steffen semble donc avoir trouvé sa place dans le paysage rock français. Une place de choix, qui n’a pas été convoitée par tous ces nouveaux chanteurs en recherche d’une gloire aussi rapide qu’éphémère ; une place plutôt à l’écart des flashs et des caméras, mais vers laquelle on aura d’autant plus de plaisir à aller. Il ne lui reste plus qu’à s’y affirmer. Il aura certainement l’occasion de le faire au fil des nombreux albums qu’il ne manquera pas d’enregistrer à l’avenir, n’en doutons pas.

note : 7.5

par Claire, chronique publiée le 29-04-2005

A voir également :

mailto:karlalex.steffen@freesbee.fr

?>