.:.Chronique.:.

Pochette

Hell Is For Heroes

The Neon Handshake

[EMI::2003]

Les anglais ne pouvaient pas rester sans rien faire ! Devant la deferlante Thursday, Glassjaw ou plus récemment Finch, il fallait à nos voisins insulaires une réponse de haute volée.

Tout a commencé l’année dernière avec Lostprophet puis Hundred Reason. La tendance se confirme avec Hell Is For Heroes et force est de constater que dans le style « je hurle toutes les larmes de mon corps », la contre attaque britonne a du poids ! Dès l’ouverture (Five Kids Go), le combo n’hésite pas à vous prendre les trippes à pleine poigne en serrant bien fort, histoire de bien scotché l’auditeur sur place, ravivant au passage milles et une douleurs. La suite est loin d’être de tous repos car si ces jeunes gens s’amusent à parfois relacher prise, ce n’est que pour avoir la possibilité de recommencer de plus belle, grappillant à travers les viscères pour se rapprocher du cœur à chaque nouvelles chansons…

Car il ne faudrait pas non plus qu’une fois l’écoute terminer, on s’en retourne à nos affaires sans l’ombre d’une sequelle…

note : 9

par Zulyen, chronique publiée le 27-09-2003

?>