.:.Chronique.:.

Pochette

Little Barrie

We Are Little Barrie

[Genuine / Pias::2005]

|01 Free Salute|02 Burned out|03 Greener pastures|04 Be the one|05 Please tell me|06 Well and truly done|07 Stone reprise|08 Stones throw|09 Long hair|10 Thinking on the mind|11 Move on so easy|12 Living in and out of place|13 Freeprise|

Little Barrie n’a pas la puissance de Barry White, mais il a des arguments à revendre. Ce trio, auquel on peut presque rajouter Edwin Collins – producteur – qui participe sur de nombreux morceaux, fraîchement débarqué d’Angleterre, sort son premier album, We Are Little Barrie. Titre sobre, jaquette minimaliste ; tout est dans la musique. Et cette musique a du coffre. De ce qu’on pourrait nommer de la « pop funk bluesy », on retient des influences très hétérogènes telles que Jamiroquai, Allman Brother Band et Fleetwood Mac. Cette rencontre insolite donne un résultat franchement enthousiasmant. Sans effluve incongru, les morceaux déroulent telle une bobine de film, image après image, dans la continuité, sans encombre. Il y a un sentiment de facilité déconcertante qui se dégage, comme si l’inspiration était naturelle et les morceaux logiques.

La qualité de Little Barrie est dans cette décontraction. Il devient même difficile pour votre chroniqueur de se plier à cette légèreté musicale pour essayer de la traduire en mots. En tout cas, la production joue probablement un rôle non négligeable. Elle ne fait pas de ce disque une galette sans forme, au contraire elle trace un cercle parfait, toute en harmonie, à la fois entraînant et cosy. Autant dans la voix eraillée de Barrie Cadogan, que dans cette guitare définitivement bluesy, ou cette batterie plus aérienne qu’une vapeur d’eau, et cette basse simple, mais juste. We Are Little Barrie se révèle un opus très homogène, avec ces petits moments d’excellence sur “Free Salute”, “Greener Pastures” – et son solo de guitare – ou “Thinking On The Mind”. Parfois, le groupe fait preuve d’un petit penchant très réussi pour un son plus atmosphérique, qui ne s’envole jamais très loin de son nid, comme sur “Well And Truly Done”, mais surtout “Move On So Easy”, qui ressemble à une petite vague pas très dangereuse dans laquelle on aime se jeter à corps perdu. Pas que Petit le Barrie, il est surtout talentueux.

note : 7.5

par Vivien, chronique publiée le 08-04-2005

A voir également :

http://www.littlebarrie.com

.:.L'avis des autres rédacteurs.:.

leks : avis du rédacteur

?>