.:.Chronique.:.

Pochette

My Cat Is An Alien, & Thurston Moore

From The Earth To The Spheres Vol 1

[very friendly / opax records::2004]

|01 American Coffin|02 Brilliance in the outer space|

Les frangins turinois Maurizio et Roberto Opalio se sont décidés à faire du bruit vers 97/98. Ils ont commencé à sortir des cdr pleins de leurs délires sonores jusqu’au jour où en 2002 Thurston Moore décide de lâcher une de leurs sorties sur son propre label Ecstatic Peace. Depuis, quelques petits labels se sont mis à signer leurs sorties et en 2004 avant d’entamer une tournée ‘commune’ : Sonic Youth + My cat is an alien (voir le compte rendu), Thurston Moore ouvrit la série des ‘‘From The Earth To The Spheres’’. Il s’agit d’un ensemble de plusieurs splits avec MCIAA. Y ont participé de grands noms sonores tels que Jim O’Rourke, Jackie-O Motherfucker, Christina Carter (Charalambides), Thuja, Double Leopards, Glands of External Secretion avec Nels Cline, et Christian Marclay, mais tout n’est pas encore sorti. Chaque pochette est en plus une peinture de Roberto Opalio, toutes jusque-là très représentatives de leur musique, qu’il sera donc bon de trouver en vinyle (100 copies pour chaque split) …

Concernant ce premier volume Thurston Moore attaque avec une piste de 21 minutes toute en expérimentations bruitistes. A priori tout ou presque est fait à la guitare mais on distingue aussi en-dessous de son travail des rythmiques plus classiques samplées. Parfois on ne sait pas trop comment sont réalisés ces sons, si ce n’est pas un piano qu’il maltraite plutôt que sa guitare. Mais quoi qu’il en soit le résultat est bluffant et sans aucun compromis. Tout comme la partie des Italiens, elle aussi de plus de 20 minutes, sur laquelle ils laissent jouer leur sens de l’improvisation à base elle aussi, de guitares triturées et percussions plus étranges les unes que les autres. Car il faut bien comprendre que rien ici n’est reproductible. Chaque création est unique. Celle-ci fut enregistrée dans leur ‘space room’ mais sur d’autres splits, ce sont tout simplement des enregistrements live. Il ne faut pas se cacher qu’il est très difficile de rentrer dans cette musique à la fois ambiante, rock et expérimentale mais pour qui veut bien prendre le temps, ce volume 1 n’est ni plus ni moins qu’un chef d’œuvre.

note : 9

par jean marc, chronique publiée le 06-04-2005

A voir également :

http://www.mycatisanalien.com/

http://www.sonicyouth.com

?>