.:.Chronique.:.

Pochette

Bravery, The

The Bravery

[Polydor::2005]

|01 An Honest Mistake|02 No Brakes|03 Fearless|04 Tyrant|05 Give In|06 Swollen Summer|07 Public Service Announcement|08 Out Of Line|09 Unconditional|10 The Ring Song|11 Rites of Spring|

Aujourd’hui, les années 80, presque tout le monde veut les oublier. Entendre de la musique kitschissime chantée par des pantins en pantalon de cuir avec des coupes de cheveux ringardes, ça ne fait plus s’extasier. Pourtant un groupe d’irréductibles New-yorkais a décidé de replonger dans cet univers de superficialité exacerbée, de relancer les riffs de synthé, les séquences vocodées et les ambiances clinquantes. Cette formation, c’est The Bravery. Fin 2004, ils mettaient cartes sur table avec leur Unconditional EP, qui n’était qu’un petit avant-goût. Cet éponyme veut faire danser, parce que dans les années 80, on dansait beaucoup. Rassurez-vous, ils ont quand même adapté le propos à notre ère. Ca sonne comme une musique décomplexée affûtée avec New Order, The Rapture, The Strokes et Duran Duran.

Au départ, on s’extasie complètement avec l’ouverture pompée de “Blue Monday” sur “An Honest Mistake”. C’est carrément trippant ! Le défaut, c’est que ce n’est pas toujours aussi étincelant. Après, le tri se fait de lui-même entre les morceaux qui manquent de pêche et ceux qu’on écoute pour se donner un coup de peps, “Swollen Summer”, “PSA”, “No Brakes”, mais surtout “Unconditional”. Ce dernier titre a beau être ré-ré-réécouté moultes fois, il est inlassable ; il est hyper facile, mais atrocement efficace. Le label de qualité du groupe, ce ne sont pas les paroles, astronomiquement creuses, mais les rythmes, hautement dansants. Il faut bien reconnaître que sur ce plan, The Bravery tient tête à la plupart des groupes dansants. Est-ce pour cela LE groupe à suivre cette année ? Il vaut mieux dire qu’il peut se tailler une belle part du gâteau et c’est déjà pas mal.

note : 7.5

par Vivien, chronique publiée le 01-04-2005

A voir également :

http://www.thebravery.com

.:.L'avis des autres rédacteurs.:.

Fabien : avis du rédacteur

?>