.:.Chronique.:.

Pochette

Populous

Queue For Love

[Morr Music/La Baleine::2005]

|01 The Breakfast Drama|02 My Winter Vacation (ft. Dose One)|03 Pawn Shop Close|04 Bunco|05 Sundae Pitch|06 The Dixie Saga|07 Dance-Hall Nostalgia|08 Maqam Saba|09 Clap Like Breeze|10 Hip-Hop Cocotte|11 Canoe Canoa|12 Drop City|

L’électronica et le hip-hop se marient manifestement très bien. Et ce n’est pas à Andrea Mangia aka Populous que l’on dira le contraire. Le successeur de Quipo, premier album sorti en 2002, est marqué du sceau de la maturité. Si il reprend les recettes de Quipo, c’est à dire ce mélange de musique électronique et de rythmiques hip-hop, Queue For Love s’oriente un peu plus vers des sonorités soul-funk-jazz empruntés à l’âge d’or des années 60-70. En même temps cela n’a rien d’illogique. En effet, le hip-hop a longtemps puisé son inspiration dans ces mouvances de la musique noire américaine. Sans elles le hip-hop ne serait sans doute pas ce qu’il est aujourd’hui. Populous l’a bien compris et ce virage devait sans doute apparaître assez inévitable à ses yeux. On ne s’en plaindra pas outre mesure car ce nouvel album est d’une richesse sonore qui fait plaisir à entendre. Queue For Love est un album qui ne s’enferme pas dans une architecture musicale unique, Populous sachant se renouveler avec une certaine inventivité à chaque morceau.

Alors bien sur comme dans tout disque du label Morr Music il y a cette espèce de légèreté communicative tout à fait désarmante. Cette espèce de fausse naïveté qui n’a pas son pareil pour vous faire fondre de bonheur à chaque instant. Tout n’est pourtant pas parfait et on sera loin de crier au chef d’œuvre mais force est de constater que les failles se font bien rares sur ce disque. On aurait pu facilement se dire que ce disque est un Morr Music de plus, qu’on ne se laissera pas avoir cette fois-ci, histoire de faire le blasé, mais, encore une fois, l’enchantement est au rendez-vous et efface la petite déception occasionnée par le dernier album de Styrofoam. Populous sort donc ici un album à la fraîcheur revigorante et qui n’a pour seule prétention que de donner du bonheur. L’objectif est atteint.

note : 8

par Fabien, chronique publiée le 28-03-2005

A voir également :

http://www.morrmusic.com

.:.L'avis des autres rédacteurs.:.

louis : avis du rédacteur

?>