.:.Chronique.:.

Pochette

Wessman, Staffan

Début

[N-Rec::2004]

|01 Unison|02 Cirkulation|

Deux morceaux divisés en cinq pistes. C’est la curieuse démarche entreprise par le suédois S.Wessman qui sort ici son premier disque sur le tout jeune label français N-Rec. On pourra prendre chacune des pistes comme des déclinaisons des morceaux originaux ou des explorations cérébrales et contemplatives. Quoi qu’il en soit notre ami nordique a tout l’air d’être l’un des nouveaux petit prodige d’une musique ambiant et polaire qui, depuis des gens comme Biosphere ou l’excellence d’un label comme Touch, a bien du mal à trouver un nouveau souffle. S.Wessman n’a sans doute que faire de ce genre de considérations. Celui-ci, sans tomber dans les écueils du style, sait aller en profondeur en produisant une musique des plus anesthésiantes. Jamais le suédois ne tombe dans le piège qui, au fil des ans, a été tendu à de nombreux musiciens : l’ennui. Certes le disque est lent mais il n’est jamais pesant et se présente comme une petite bulle oxygénée qui ne désenfle pas. Le format long qui est ici adopté se révèle être, paradoxalement, comme un atout. Ainsi on peut prendre tout son temps pour s’imprégner des morceaux de S.Wessman qui sont comme une brise légère qui vient vous chatouiller les tympans avec un bonheur certain.

Pas de place au doute ici. S.Wessman avance avec l’assurance du somnambule avec cette petite musique de nuit qui éclaire nos vies nocturnes qui se révèlent être bien souvent agitées. Du calme et de la sérénité. Cela ne peut pas faire de mal. Sans aucune platitude, ce disque module ses effets avec une tonalité quasi religieuse. Bien sur on est très loin de friser la perfection ici mais cet album est plein de promesses et est parfaitement désarmant. Même si notre ami abuse d’une certaine répétitivité dans ses effets de styles, il n’est jamais abrutissant et fait passer la pilule avec aisance. Difficile donc de ne pas tomber sous le charme ou alors vous êtes d’un hermétisme à toute épreuve. En tout cas les fans d’ambiances glaciales apprécieront l’effort produit par ce Début.

note : 7.5

par Fabien, chronique publiée le 27-03-2005

A voir également :

http://www.n-rec.com

?>