.:.Chronique.:.

Pochette

Sheraf

Just a boy

[porc-épic::2005]

Ancien membre des Chapter 24 (qu’est ce ?) aux cotés d’un membre de Tokyo Overtones, Raphael Campana sort ce disque sous le nom de Sheraf. Les influences annoncées sur la bio sont prestigieuses : M83, The Notwist, Stereolab, Mùm et Belle & Sebastien. Difficile pour une pop électronique de rivaliser avec les artistes cités précédemment. Et là où on s’attend à un mauvais album français, Sheraf nous épate. Il faut le dire, le monsieur a un univers plutôt bien à lui, qui même s’il emprunte aux précédentes influences. Cela reste sympathique, gentil mais la production est à la hauteur et les compositions aussi. Pourtant les médias ne se sont pas jetés sur la production du jeune français. Cette electro pop joue pourtant très bien la mélancolie d’une electronica classe, qui n’a quasiment rien à envier à ses aînés. Sans trop bousculer son auditeur, Sheraf reste calme et nous livre sa vision d’une pop musique électronique intéressante et bien produite.

note : 7

par dorian, chronique publiée le 24-03-2005

?>