.:.Chronique.:.

Pochette

Cherubs

I Go To Whom I’m Dressed For

[Cargo Records::2005]

|01 Club Hoola Hoop's Walls|02 This Awful Morning|

Les Cherubs est un petit nouveau sur la scène indie anglaise. Si on en parle, c’est qu’ils sont prometteurs. Ils viennent de sortir leur premier single I Go To Whom I’m Dressed For. Les deux titres sont les premiers pas du groupe sur la scène sans pitié qu’est l’outre-Manche. Là-bas, si le premier single, il est bien difficile de pouvoir prétendre à quelque reconnaissance. En tout cas, ces petits Anglais nous donnent deux titres bien huilés, toute en cadence, sur un tempo sans demi-mesure. Du côté des influences, il y a beaucoup des Strokes, surtout dans les mélodies avec des guitares-moulinettes et la manière de construire les morceaux, et de Razorlight, énormément dans la voix qui sonne vraiment comme celle Johnny Borrell. C’est peut-être ce qu’on peut leur reprocher. Pour percer, il leur faudrait se détacher plus de leurs influences, pour le moment, ils sont en phase de digestion. Erreur de jeunesse ! Néanmoins, la face A “Club Hoola Hoop’s Walls” est, comme le laisse deviner son titre, un morceau très dansant, mais sans que ça tourne à la dérision. C’est un bon morceau de rock racé, mais qui laisse s’exprimer le corps quand même.

note : 7

par Vivien, chronique publiée le 21-03-2005

A voir également :

http://www.cherubs-hq.com

http://www.cargorecords.co.uk/

?>