.:.Chronique.:.

Pochette

Dead Meadow

Feathers

[Matador::2005]

|01 Let's Jump in|02 Such Hawks Such Hounds|03 Get Up on Down|04 Heaven|05 Eyeless Gaze All Eye / Don't Tell the Riverman|06 At Her Open Door|07 Stacy's Song|08 Let it All Pass|09 Through the Gates of the Sleepy Silver Door |

J’ai fait une erreur en achetant ce disque : j’ai complètement oublié d’acheter des feuilles à rouler ainsi que ce que la loi ne nous autorise pas à mettre dedans et encore moins à fumer. Dead Meadow c’est la total psyché attitude, celle qui te fait voir des fleurs de toutes les couleurs et qui te colle un sourir idiot sur la face. Il s’agit là tout de même de leur quatrième album, considéré d’hors et déjà comme le meilleur, cool, c’est justement avec ce disque que je les découvre.

Ils ont été, paraît-il, révélés par Fugazi (ils sont de Washington), mais en réalité je les imagine mieux allongés sur un tapis en train de sniffer de l’encens en écoutant du Led Zep plutôt que de sautiller partout avec des tee shirts Minor Threat. D’ailleurs, conformément aux règles du rock pour hippies, la rythmique est très ralentie et les guitares carrément psychédéliques, du genre à te faire voir des éléphants roses dans le ciel ; même la production complètement enfumée à réussi à me faire oublier que ce disque est sorti cette année et non en 1970. L’aspect pop est par contre bien présent, à la fois dans la construction des titres et des mélodies, ainsi que dans ce chant monocorde à la Tom Yorke, un peu gonflant sur la longueur d’ailleurs. Par contre sortir un disque pareil en 2005 c’est carrément un acte de résistance face au revival eighties / new wave qui s’annonce un peu partout, en gros si t’es au top de la hype, Dead Meadow c’est pas pour toi.

note : 7

par johan, chronique publiée le 20-03-2005

p.s. : Les trois derniers titres sont disponibles uniquement sur la version vinyle.

A voir également :

http://www.deadmeadow.com

?>