.:.Chronique.:.

Pochette

Patriotic Sunday, The

Lay Your Soul Bare

[Effervescence/La Baleine::2005]

Il n’y a pas que Paris dans la vie, il y a Nantes aussi. Même si à Nantes il n’y a certainement pas le même foisonnement culturel que dans la capitale, on peut facilement et très largement y trouver son compte. Nantes est une ville qui bouge à l’image du Collectif Effervescence qui sort ici le premier disque lumineux du jeune (20 ans !) Eric Pasquereau, ancien membre du groupe Seymour. Si jeune et avoir autant de maturité c’est tout de même assez rare pour être signalé. Les influences du sieur Pasquereau qui vont de L.Cohen, N.Drake, The Smiths, J.Gilberto aux Beach Boys se retrouvent sur ce disque en un concentré émotionnel des plus renversants. Quasiment seul avec sa guitare le jeune homme distille ses mélodies automnales avec un détachement et un naturel étonnant. Parfois il est accompagné avec une certaine humilité et complicité par J.Seilman de This Melodramatic Sauna (piano, saxophone, xylophone, accordéon, mélodica), Carla Perrone de Mansfield.TYA (violon), A. de La Grandière de Argument (batterie) et P.A.Parois de Room 204 et Argument (batterie). Tout cela reste sur le ton de l’intimité et de l’intemporel.

Cependant, ce qui frappe le plus c’est cette évidente fragilité qui berce à chaque instant un album qui n’a de cesse de faire plonger l’auditeur dans un bonheur feutré et égoïste. Ce disque est un peu comme à l’image de la pochette. C’est une mise à nue intégrale, E.Pasquereau se livre à nous, sans artifices, sans complaisance et avec sa seule bonne volonté. Cependant c’est une mise à nue qu’on a pas forcément envie de partager avec n’importe qui. On veut garder pour soi ces petites tranches de vie dont le calme et la sérénité se révèlent être la meilleure des thérapies. Pour un disque qui a su se faire attendre une année entière nous ne sommes guère déçu et on peut dire, sans trop se mouiller, que nous avons là l’une des plus belle surprise de ce début d’année. Encore un sur qui il faudra compter ces prochaines années. Si c’est pour sortir des disque de l’acabit de ce Lay Your Soul Bare, je signe tout de suite.

note : 9

par Fabien, chronique publiée le 07-03-2005

A voir également :

http://www.collectif-effervescence.fr.st

.:.L'avis des autres rédacteurs.:.

Jeff : avis du rédacteur

?>