.:.Chronique.:.

Pochette

Miss Kittin

Radio Caroline Volume 1

[Labels::2003]

i was born in 1973 in Grenoble...Now my dad has a picture of me on his desk, my mum goes to listen to Laurent Garnier in some clubs in Spain, and i'm lucky, this is radio caroline, this is my life, this is my radio.

C'est avec cet accent de « frogs » que miss Kittin débute cet album, ou plutot cette compilation mixée. Que c'est hype de dire à ses amis, « j'écoute Miss Kittin »....putain que c'est hype. De chantonner sous la douche « Suck my dick, lick my ass »....Mais derrière la fashion attitude et ce phénomène gonflé à bloc par les médias se cache une Djette talentueuse. Pour vous situer (au cas ou ne vous connaissiez rien d'elle)...elle navigue bien loin de la cargaison frenc touch des premières années 2000. Fini les tubes enormes et grandioses. Finis les Supermen Lovers. L'electronique française sort enfin du cliché pour s'imposer par sa justesse.

Très difficile de décrire cette musique, tant les titres abordés sont différents. Parfois murmuré, chanté, parfois pas, tous sont travaillés et mixés. Nous sommes en présence de techno minimaliste /electroclash. Caroline Hervé, grenoibloise est devenue une des icones de la techno en très peu de temps. Cette compilation, construite comme une émission de radio underground fera plaisir aux fans de la Miss. Par contre ceux qui découvrent, le meilleur conseil est de d'abord se pencher sur son album avec The Hacker.

note : 7

par dorian, chronique publiée le 25-09-2003

.:.L'avis des autres rédacteurs.:.

jean marc : avis du rédacteur

?>