.:.Chronique.:.

Pochette

Timonium

Until he finds us

[Pehr::2003]

Dans le genre passés inaperçus Timomium se posent là. Groupe formé autour de Adam Harvey (guitare et voix) et Adam Garcia (batterie) il y a dix ans, ces deux fans de low-core se sont vus rejoindre par Tracy Uba et James Rawson en 96. Until he finds us est issu de cette formation. Entre temps, James a quitté le groupe il y a un an et Tracy il y a quelques jours… Il faut dire que leur label Pehr, avance doucement (mais sûrement) et que le boss n’est autre que Adam Harvey. C’est bien dommage quand on voit la beauté de ce disque qui tient en partie sur les croisements de voix entre Adam Harvey et Tracy Uba. Timonium font une musique calme mélancolique mais aussi tendue ; comme du Low, les passages calmes de Mogwai ou encore Wire dont on sent clairement l’inspiration au fil des chansons. Tout est très minimal et froid. Une atmosphère glaciale dans laquelle on se sent bien un peu comme dans un igloo. Sensation que l’on retrouve chez Sigur Rós ou plus proche de nous chez Cyann & Ben. Où les montés post rock ne sont pas lourdes et faciles mais tout le temps sur le fil en langueur pour un résultat qui touche vraiment à nos émotions (‘filamented’). Une fois le disque terminé la musique ne reste pas vraiment dans la tête mais nous hante complètement et on se surprend à chanter des couplets entiers comme le début de ‘Across the footlights’ : ‘‘what happened to the day, what happened to the night, what happened to the dark, what happened to the light’’ où la voix de Tracy transperce quiconque de part en part avec cette batterie lente qui monte inexorablement jusqu’à créer de petits climax d’une beauté troublante.

note : 9

par jean marc, chronique publiée le 26-02-2005

A voir également :

http://pehrlabel.com/timonium/

http://timoniummusic.com/

?>