.:.Chronique.:.

Pochette

Duran Duran Duran

Very Pleasure

[Cock Rock Disco / Chronowax::2005]

|01 I Hate The 80's|02 Manrammer|03 Gaetan|04 Movies Unlimited|05 Hard Girls|06 Interlude|07 Pilldriver|08 Year Of The Monkey|09 Purple Passion

Pour un premier album les Duran Duran Duran ne font pas dans la demi mesure. A l’heure où l’on réhabilite les 80’s Duran Duran Duran nous rappelle très justement que ces années furent très loin d’être un îlot de grâce et que l’on y a souvent côtoyé le pire. De cette période Ed Flis, Michael Chaiken et Tony Gabor (qui a trouvé le moyen de se retrouver en taule pour meurtre !) n’en ont retenu que le pire. Le groupe a soit beaucoup d’humour soit il fait une réaction épidermique à l’air du temps qui veut que les 80’s soient à l’honneur. Les deux solutions ne sont pas incompatibles. Rien que le nom du combo prête à sourire. Reprendre le patronyme de l’un des groupes phares d’une new wave facile et à paillette c’est en soi assez révélateur de leur état d’esprit. Les années de ma jeunesse sont ainsi passées à la moulinette avec une insolence et un irrespect total. Vous croyiez tout savoir sur les 80’s ? Laissez tomber vos images d’Epinal, Duran Duran Duran est ici pour rétablir l’équilibre.

« Very Pleasure » est donc un véritable massacre à la tronçonneuse, du sampling sauvage et brutal qui ridiculise une fois pour toute une musique avariée qu’on a bien eu tort de porter aux nues. Enfin je dis une musique mais je ferai mieux de dire « les musiques » puisque Duran Duran Duran s’en prend autant à la new wave qu’au reggae qu’au hard fm. En matière de mauvais goûts ces américains ont su viser juste. Si après cela vous avez encore une quelconque indulgence pour les boursouflures musicales de cette période c’est que vraiment vous le faites exprès. Duran Duran Duran est comme ce sale gosse à qui l’on donne un jouet et qui le casse sciemment dans l’unique but d’emmerder. Le dernier souci des américains est certainement d’être consensuel et vous pourrez être sur qu’ils sauront rater le dernier wagon pour ne pas avoir à suivre la vague de bénis oui-oui opportunistes. Finalement ce revival 80’s n’est qu’un château de cartes et il n’a fallu qu’un Duran Duran Duran pour qu’il s’écroule. « Very Pleasure » l’album joke du mois.

note : 7

par Fabien, chronique publiée le 11-02-2005

A voir également :

http://www.cockrockdisco.com

?>