.:.Chronique.:.

Pochette

Destroyalldreamers

A Coeur Léger Sommeil Sanglant

[Where Are My Records::2004]

|01 Zeta Reticuli Express|02 Orage|03 Victoire sur le Soleil|04 Facultatives imaginaires, en robe et en éclats|05 The sky was glorious for a moment|06 Destroy all dreamers|07 Swirling colours sink|08 Sombrer dans la folie|09 Ghost guitar in the shell|

Des Canadiens qui jouent assis ? Une nature morte en guise de pochette ? Un site web en noir et blanc ? Hé les mecs, vous feriez pas du post rock par hasard ? Ouais ouais, ils sont post rock à fond, mais depuis la demo des frenchies de Drugs Karaoke, je dois avouer qu’aucun groupe de ce style n’a réussi à me coller autant de frissons de la nuque jusqu’à l’entre fesses. Leur style est à la fois très mélodique et hypnotique, chaque titre se retient comme un tube malgré un jeu de cordes vraiment pointu. Une première guitare pose des nappes denses et répétitives, presques drones diront certains, pour occuper au mieux tout l'espace sonnore, tandis qu'une seconde assure mélodies et autres effets résonnants qui apportent cette dimension cotoneuse et léthargique à la musique du quatuor, un peu comme si les mecs d'Explosions In The Sky reprenaient le Come On Die Young de Mogwai en ayant écouté la 5ème symphonie de Glenn Branca quelques minutes plus tôt avec trois doses de Prozac derrière les oreilles. Rythme lent, mélodies soignées et enivrantes, compos de huit minutes aux titres tellement explicites qu'il suffit de les lire pour connaître l'album par coeur, Destroyalldreamers ne séduira pas ceux qui s'emmerdent en écoutant Mono ou Explosions In The Sky. Ça reste à fond de la musique pour étudiant en histoire de l'art, et donc tellement jouissif !

note : 8

par johan, chronique publiée le 30-01-2005

A voir également :

http://www.destroyalldreamers.com/

?>