.:.Chronique.:.

Pochette

Stringfellow, Ken

Soft Commands

[Naive / Ryko::2004]

Ken Stringfellow est l’un des membres fondateurs des Posies. Il prétend n’avoir aucune raison de sortir des disques, mais les sort quand même pour passer le temps. Ce vétéran est né à Hollywood, la ville ou les gens deviennent célèbres. Pourtant lui, il ne l’est toujours pas, et même pas en rêve. Il a quand même travaillé avec REM, les Posies, Big Star, Lagwagon : ce qu’il avoue très modestement : « Quelques personnes ne sont intéréssés à mon travail ». Et après 2 albums sous son nom, il sort « Soft Commands », un disque purement américain, qui fait penser que Ryan Adams est bien un bon représentant des Etats-Unis. Folk, guitares en bois, pianos, cordes : Ken Stringfellow fait son disque simplement, sans hype et sans regrets. La tendance est à la mélancolie, et sa voix est très bonne pour exprimer ce sentiment. De belles chansons, pleines de désespoir et d’amour parcourent donc ce disque. « Je suis coupable d’être sentimental (ou au moins sincère – c qui est considéré de la même façon de nos jours), mais les objets de mes sentiments sont vagues, ambigus ». Voilà, tout est dit.

note : 7.5

par dorian, chronique publiée le 23-01-2005

A voir également :

http://www.naive.fr

?>