.:.Chronique.:.

Pochette

Neutral

Caller Id

[Hymen Records::2003]

|01 Answering Machine #1|02 Cut Paper|03 Bird In The Air (Xingu Hill Remix)|04 Silent|05 Hey Ash (Atkas' Anthem Remix By Solenoid)|06 Carbon (End Remix)|07 Paper Boy (Main Post Boy Remix By Telepherique)|08 Answering Machine #2|09 180 (Cientos Y Ochenta Remix By Chango Feo)|10 Carbon Paper|11 J. Doesn't Do Acid Anymore (Gridlock Remix)|12 Jazz Interludes For Looney Tunes|13 Desire Of (P.A.L. Remix)|14 February And March (Burning Rome Version)|15 Answering Machine #3|

Au premier abord ce disque avait tout l’air de l’arnaque. Quand on voit que plus de la moitié des morceaux sont des remix de titres déjà existant il y avait de quoi se poser quelques questions. De plus quand on sait que le reste n’est que remplissage (les « Answreing Machine » et « Jazz Interludes For Looney Tunes »), que « Cut Paper » et « Carbon Paper » sont des redites remaniées de morceaux tirées des deux premiers albums de Neutral (« Font Translation Error » et « Motion Off ») et que, enfin, seul « Silent » fait office d’inédit, on se dit que la note est un peu salée. Nicole Elmer aurait-elle décidé de se réfugier dans la facilité ? C’est sans doute peu probable mais cet album peut laisser planer quelques interrogations. Pourtant il n’y a pas de quoi s’affoler. Nicole Elmer a su prendre une palette d’artistes pour les remix avec le plus grand soin. C’est donc avec un certain plaisir que l’on retrouve Xingu Hill, Telepherique, Gridlock ou Burning Rome. Sans avoir à crier au génie « Caller Id » est suffisamment solide en proposant une électronica riche et variée mais dont la qualité est parcimonieuse. Rien d’alarmant cependant.

« Caller Id » est juste une petite sucrerie, une récréation sympathique qui a moins cette capacité de mettre quelques choses sous la dent des fans en attendant un réel nouvel album de Neutral. Même si ce disque peut s’apparenter à de l’anecdotique (car bien c’est bien ce que sont les albums de remix) il n’a rien de rebutant. Il s’écoute avec une facilité certaine faisant parfois penser à une Ruby qui se serait de plus en plus numérisée. Ca fait des souvenirs. Alors est-ce que cela vaut le coup de perdre quelques minutes de son temps pour cette galette ? Oui à condition d’être un public facile et pas trop regardant. Avec un peu de chance vous vous surprendrez à l’écouter une deuxième fois pour vous rendre compte qu’il y a quand même quelques bons moments comme « Silent ».

note : 6.5

par Fabien, chronique publiée le 19-01-2005

A voir également :

http://www.madmonkey.org

http://www.klangstabil.com/hymen

?>