.:.Chronique.:.

Pochette

LTNO (Limited Teenage Noise Orgasm)

Sea, Sex and Burn

[M 10::2003]

Qui se souvient encore des Tétines Noires, cette curiosité musicale de la fin 80’s début 90’s, qui officiait dans notre beau paysage musical français ? Vous n’êtes sans doute plus très nombreux. Cependant ce groupe était certainement l’un des plus atypiques de l’époque. Aujourd’hui les Tétines Noires ne sont plus mais l’un de ses membres continue l’aventure sous le nom de LTNO.

Nouvel album donc pour LTNO, distillant facilement un rock énervé et brut , de l’électro-clash (« Boys »), puis de l’ambient, sur « Surfin Skin Part 2 ». Bref on ne sait guère sur quel pied danser mais il y a toujours ce côté, que l’on retrouvait aussi chez les Tétines Noires, un peu arty, un peu provoc. Une provoc teinté d’humour qui va jusqu’à reprendre le titre « Boys », en morceau caché (enfin caché, c’est vite dit), morceau légendaire de Sabrina Salerno cette bombe italienne, aux protubérances mammaires non négligeable et au strabisme naissant, qui eu son heure de gloire dans les années 80. D’ailleurs ce bonus track figurait sur la dernière compilation de Paris Dernière.

Quoiqu’il en soit cet album reste malgré tout assez moyen. Rien d’exceptionnel à signaler même si une certaine rage subsiste chez Emmanuel Hubaut, ce dandy post-moderne, qui semble y croire encore. On ne s’ennuie certes pas à l’écoute de ce « Sea Sex & Burn » mais ce n’est certainement pas l’extase. Les morceaux du disques sentent bon les clichés du post-punk.

Des clichés réalisés avec un certain talent, il faut le reconnaître, mais on attend un peu autre chose d’un type qui reste capable de bien mieux.

note : 5

par Fabien, chronique publiée le 25-09-2003

A voir également :

http://www.ltno.org

?>