.:.Chronique.:.

Pochette

Felipe, Dino

I'm You

[Schematic/Venus Works::2005]

Il est des disques comme celui-ci dont on aimerait croire qu’ils ne ressemblent à rien. La première écoute étant souvent ce qu’elle est, c’est à dire pas très attentive, on a l’impression d’une vaste blague, de bric à brac où l’on trouve tout et n’importe quoi, une bidouillerie de plus à mettre à l’actif d’un esprit dérangé. Dérangé, Dino Felipe, doit l’être un petit peu et cela ne peut être que mieux finalement. Depuis Aphex Twin ou sans doute Patric Catani on a rarement entendu pareil melting-pot sonore qui ne se prend jamais au sérieux et qui utilise à fond la carte d’une conception musicale des plus ludique. Dino Felipe est sans complexes, il avance d’un pas assuré sur les traces de certains de ses prédécesseurs non conformistes. Cet album est, de ce fait, difficilement classable. « I’m You » est comme un immense terrain de jeu où l’on aime se perdre et où les possibilités semblent infinies.

Ce disque n’est manifestement pas fait pour les esprits cartésiens puisqu’il ne répond à aucune logique si ce n’est celle de D.Felipe. Ce fou furieux du sampling aime dérouter, ouvrir des portes pour ne pas les refermer tout en ouvrant de nouvelles. La musique de D.Felipe est comme une multitude d’idées qui arrivent à converger vers le même centre pour donner un magma électronique qui malgré tout est bien plus raisonné qu’il ne le laisse paraître. « I’m You » est par conséquent le témoin particulier qui donne une raison supplémentaire de penser que l’électronique offre des possibilités infinies de création et donne libre court aux idées les plus folles. L’univers sonore de D.Felipe se veut comme une mécanique désarticulée et sans contrôle apparent qui évolue avec une totale liberté d’action. Pas de codes, pas de normes. C’est au moins la seule loi que notre homme semble suivre. Un anarchiste.

note : 8

par Fabien, chronique publiée le 13-01-2005

A voir également :

http://www.schematic.net

?>