.:.Chronique.:.

Pochette

Mystery Girls

Something in the Water

[In the Red Records::2004]

|01 Autumn Turns To Fall |02 Tossin' And Turnin' |03 Blues In G |04 Circles In The Sand |05 Footsteps |06 Her Bed My Home |07 Pockets |08 Private Parade |09 Radio Planet Blues|10 Silver And Gold |11 I Want Nothing Of It (live)|12This Is Stereo |13 You're So Blue

"I don't mind..." hurle le refrain en ouverture de cet album, comme un écho aux Who et leurs hymnes garage sixties. Car c'est bien de cela qu'il s'agit ici. Comme si les Kinks avaient avalé la disco des Hives, ou l'inverse.Harmonica, rythmes blues/rock, harmoniphone, voix éraillée..tout y est ! La preuve qu'on peut jouer avec les instruments et les gammes à papa de nos jours et en faire un truc sympa.
"Something in the Water" est le deuxième album de ce garage band du Wisconsin et le premier sur In the Red Records (le premier LP est sorti sur Dropkick Records en 2002).L'album balance entre rythm'n'blues et punk-rock, bien balancé, à écouter à fond au réveil. On a même droit à un "Blues en Sol", un vrai, un pur, dans la tradition. Quelques titres énérvés plus loin, c'est "Radio Planet Blues" qui torture un riff rock à grands coups de larsens, reverb, wah-wah et autres effets marrants qui rappelle un peu John Spencer. "I want nothing of it" porte si bien son nom qu'il se passe de commentaires, si ce n'est que cette version live ne donne que moyennement envie de voir le groupe sur scène. Etrange, car la production laisserait à penser que les Mystery Girls sont plus de scène que de studio. A vérifier.
Les Mr. E Girls (leur propre jeu de mots) présentent cet album comme le testament de 5 jeunes lions aveugles un peu paumés. Paumés les 5 amerloques de Green Bay ? On se demande, quand on voit qu'ils remercient le Créateur du Soleil, de la Terre et autres explorateurs de Nexus 5-7-1-8, qui aurait donné des sons (imperceptibles) pour les enregistrements. Après tout, ça ne gâche rien.
Le mystère de la bande à Kongher serait donc quelque part dans une constellation. Affaire à suivre. En attendant, il faut les remercier d'avoir dépoussierer quelques vieux instruments et rappeler les origines du rock. This is stereo

note : 7

par Cedric B, chronique publiée le 12-01-2005

A voir également :

http://www.intheredrecords.com

http://www.midheaven.com

?>