.:.Chronique.:.

Pochette

Da Silva, Ana

The Lighthouse

[Chicks on Speed Records::2004]

Ana Da Silva a fait partie du groupe « Raincoats », adoré de Kurt Cobain. Le leader de Nirvana avait même emmené le groupe punk en tournée, sur les routes anglaises au milieu des années 90. Aujourd’hui la période punk de Ana Da Silva est révolue, et la chanteuse préfère les ambiances plus feutrées. A l’aide d’un sampler, d’une guitare et d’un clavier, la chanteuse du groupe culte offre un album très étrange. Ce « The Lighthouse » sent la drogue, l’innocence et une adoration pour la musique intimiste qui superpose les voix. Tout cela est bien insolite et il faut quelques minutes avant de pouvoir entrer dans l’univers patronné par Ana Da Silva. Ce premier album solo est un ovni dans le paysage musical actuel. Elle n’en fait qu’à sa tête, sans se préoccuper une seconde de ce qui doit être fait ou non. La démarche respire la sincérité. Le résultat est plus qu’intéressant, mais peut être parfois décousu pour que l’on puisse tenir sur la longueur. Dommage, parce que ce disque inclassable est d’une fraîcheur rare.

note : 6.5

par dorian, chronique publiée le 07-01-2005

A voir également :

http://chicksonspeed-records.com

?>