.:.Chronique.:.

Pochette

99 Hooker

Generica

[Pax Recordings::2004]

|01 Frida Kahlo Klezmer|02 Voodoo U Luv|03 Cross Hairs|04 History Of Dumb Fuck|05 Tom Waits For No One|06 Route 666|07 Blockbuster|08 The Word Became Flesh|09 Guys Are Useless|10 Dream Sequences|

Certains musiciens sont fous. 99 Hooker, ou Rev.99, c’est la même chose, est un fou. Ce saxophoniste, dont on ne compte plus les collaborations, n’a pas son pareil pour produire une musique dont le degré de débilité a été rarement atteint. Attention quand je parle ici de débilité c’est plutôt un compliment. Ne croyez surtout pas que je crache dans la soupe, bien au contraire. « Generica » même s’il contient une bonne dose de sérieux n’est certainement pas de ceux qui se laisse amadouer par les canons musicaux classiques. En ce sens ce disque apparaît comme inclassable tant il offre une approche multidirectionnelle ne se bornant jamais à rester dans le même délire. Mélangeant sans complexes les genres « Generica » est sans cesse changeant. A la fois jazz, no-wave, rock, hip-hop ou folk foutraque, 99 Hooker agrémente le tout d’un spoken-word agressif et inspiré qui n’a pas son pareil pour secouer l’auditeur en ne lui laissant aucun moment de répit.

Mais tout cela n’est guère étonnant car le label américain Pax Recordings a pris pour habitude depuis quelques temps de produire des artistes qui sortent très largement de la norme. Un peu à l’image de cet album on ne sait jamais trop à quoi s’attendre mais à chaque fois on en ressort enchanté comme une sorte de soulagement qui nous fait penser qu’il y a encore dans ce bas monde des créateurs géniaux et intuitifs. Ainsi 99 Hooker ne sombre jamais dans la facilité ou dans une quelconque banalité comme si la source d’inspiration semblait inépuisable. Toujours sous tension 99 Hooker délivre une musique énervé proche de la crise de nerfs qui se voudrait insatiable et sans concessions. On ne peut, finalement, qu’applaudir des deux mains la musique de ce fou furieux dont on ne sait de quel asile d’aliéné il s’est échappé. Et il y a fort à parier que celui-ci est très loin d’avoir dit son dernier mot. On attends la suite avec impatience.

note : 8

par Fabien, chronique publiée le 16-12-2004

A voir également :

http://www.paxrecordings.com

?>