.:.Chronique.:.

Pochette

Amen

Death Before Musick

[Columbia/Sony::2004]

|01 Liberation For...|02 Hello (One Chord Lovers)|03 California's Bleeding|04 The Abolishment Of Luxury|05 Money Infection|06 Westwood Fallout|07 Oblivion Stereo|08 Please Kill Me|09 EXTERMINATE !|10 We Got The Bait|11 Neutron Liars|12 Sorry, Not Sorry|13 Bring Me The Heads|14 Fuck In LA|15 The Summer Of Guns|

A l’écoute de ce disque on sent tout de suite que les types d’Amen sont énervés. Manifestement ils ne sont pas content et le font savoir haut et fort. Un peu trop fort même. Dans le style rock énergique et puissant le groupe Amen se pose bien là. Un rock urgent et hargneux qui ne laisse manifestement aucune concessions, un peu à la manière d’un Rage Against The Machine même si le registre dans lequel ils officiaient était quelque peu différent. Sur le fond on retrouve les mêmes ingrédients c’est à dire des textes contestataires très rentre dedans, qui fait fi de la moindre délicatesse et une énergie brute qui déborde jusqu’à n’en plus pouvoir. Sur les 43 minutes de ce disque pas question de reprendre son souffle ou si peu. C’est une sorte de transe permanente qui semble avoir pris corps chez les membres d’Amen. Vous êtes tout de suite pris à la gorge sans que vous puissiez vous libérer de cette violente étreinte. La seule chose qui permettrait éventuellement de briser ce carcan c’est un sentiment rapide d’overdose comme si Amen en faisait un peu trop.

En tout cas c’est bien la question que l’on peut se poser. Amen ne fait-il pas dans la surenchère ? Dans ce bourrinage sévère on en arrive quasiment à en être fatigué à leur place. Mené à toute allure ce disque préfère privilégié la puissance plutôt que la subtilité. Amen ne prend décidément pas de gant mais cela ne donne pas pour autant plus de force aux messages qu’ils tentent de faire passer. Comme si un discours engagé se devait d’être exposé dans une sorte de capharnaüm sonore. Ainsi on arrive à peine à être convaincu par le propos même si on veut bien leur reconnaître une réelle volonté de bien faire. Si vous aimez en prendre plein la poire cet album est manifestement fait pour vous. Chaque morceau est comme une claque qui est bien donné dans le but de faire mal. En tout cas ce qui est sur est que Amen ne doit rien à personne et semble ne vouloir rien devoir. Trop fiers pour ça.

note : 6

par Fabien, chronique publiée le 15-12-2004

A voir également :

http://www.comaamerica.com

http://www.refuseamen.com

?>