.:.Chronique.:.

Pochette

Hudak, John-Kahn, John-Tovsky, Bruce

For The Time Being

[Cut/Metamkine::2004]

Il y a peu John Hudak s’était rappelé à notre bon souvenir en publiant un énième album « Room With Sky » (Spekk). Aujourd’hui c’est entouré de Jason Kahn et de Bruce Tovsky que notre homme sort ces deux longs morceaux enregistrés en public, l’un au Diapason Gallery de New York, l’autre pendant le Roulette Festival Of Myxology dans la même ville. Les performances live de Hudak étaient devenues suffisamment rares pour que ce disque soit un petit événement que l’on soulignera dans le petit monde quelque peu fermé des musiques électroniques expérimentales et improvisées. Rendez-vous compte, coup sur coup Hudak produit deux live en deux endroits différents et avec deux personnes tout autant différentes. La première pièce interprétée avec Jason Kahn est une espèce de bloc minimaliste et résolument sombre. Ce morceau est comme une sorte d’errance sans fin dans laquelle il apparaît assez difficile d’en sortir. Une musique chuchotée agrémentée de drones inquiétants et presque autistes.

Le deuxième morceau est plus « expansif ». Cette performance réalisée avec le concours de Bruce Tovsky est un peu moins synthétique que la précédente. Les deux hommes ont en effet utilisé et joué de la guitare lors de ce concert en parallèle d’un défilement d’applications sonores électroniques. Toujours aussi fidèle à ses principes John Hudak, avec la complicité de son comparse ne sort pas de son minimalisme qu’il chérit tant. Pour autant cette seconde intervention live est certainement plus riche en variations sonores. L’emploi des guitares y est pour beaucoup. Celles-ci offrent des oscillations moins monolithiques et plus chaleureuses même si on accorde une bonne froideur sur l’ensemble de la réalisation. Quoi qu’il en soit John Hudak et ses deux amis nous ont fournis ici deux pièces fortement contemplatives qui se complaisent dans une sorte de lenteur polaire et d’une beauté sans âge. Si on se donne l’envie de se prendre au jeu on pourra trouver tout au long de ce disque une intensité et une force qui font tout l’intérêt de ce « For The Time Being ».

note : 7

par Fabien, chronique publiée le 15-12-2004

A voir également :

http://www.cut.fm

?>