.:.Chronique.:.

Pochette

Fane, Julian

Special Forces

[Planet Mu::2004]

Planet Mu signe des artistes complètement différents, et il est difficile de se faire une idée concise de leur politique. Dans tout ce bordel artistique, se cache Julian Fane, un jeune homme, qui a 21 ans seulement, a sorti l’un des plus bels albums que j’ai eu la chance d’écouter. Sans exagérer, ce « Special Forces » est d’une sagesse rare. Influencé par radiohead et Mercury Rev, ce jeune trader canadien n’a rien à envier à ses prédécesseurs, à part le succès. Julian Fane est un artiste qui ne sait que faire de son talent illimité. « Special Forces » est d’une beauté pure, d’une innocence rayonnante. Comment parler de cette innocence, mêlée à une maturité musicale rare pour son age. Dès les premiers sons, on est comme pris par la spirale de « Special Forces ». Et puis il faut attendre un peu avant d’entendre la voix de…Thom Yorke ? Non non, c’est bien celle de Mr Julian. Et qu’est ce qu’elle ressemble à celle de l’anglais cette magnifique voix. Les plus fans de Radiohead pourraient avoir des doutes. Est ce notre héros qui chante ou un jeune canadien inconnu ?

Au fur et à mesure des titres, la voix de Julian se pose, pour éclairer le monde entier sur « Darknet », tube pop électronique imparable qui rappelle sans hésiter les meilleurs moments de Kid A (« Idiotheque »). La tête explosée par cette voix qui pénètre les cerveaux pour l’eternité, on a envie de la remettre, de toujours la remettre cette chanson. Et on se dit que ça fait longtemps que l’on attend Julian Fane, que ça fait longtemps qu’un artiste n’a pas été aussi touchant. Comment avoir pu manquer la sortie de ce disque ? Pourquoi personne ne m’a mis au courant ? Julian Fane sera un grand, un grand de la musique électronique chantée. Et si cela n’arrive pas, c’est que les oreilles sont de plus en plus bouchées.

note : 10

par dorian, chronique publiée le 01-12-2004

.:.L'avis des autres rédacteurs.:.

rentboy : avis du rédacteur
louis : avis du rédacteur

?>