.:.Chronique.:.

Pochette

Wagon Christ

Sorry I Make You Lush

[Ninja Tune::2004]

|01 Saddic Gladdic|02 I'm Singing|03 The Funnies|04 Shadows|05 Quadra Y Discos|06 Ubformby|07 Sci-Fi Staircase|08 Sorry I Make You Lush|09 Kwikwidetrax|10 Nighty Night|

On savait déjà que Luke Vibert officiait sous plusieurs pseudos. C’est d’ailleurs le cas de nombreux bidouilleurs électroniques si on y regarde bien. C’est souvent l’occasion de faire des choses un peut différentes selon le pseudo sous lequel on apparaît sans pour autant se renier en quoi que ce soit. C’est pratique. C’est aussi l’opportunité de ne pas être toujours dans le même label. Ainsi cette année Luke Vibert avait sorti un « Yoseph » tout juste dans la moyenne chez Warp. Avec Wagon Christ c’est sous le label Ninja Tune que L.Vibert produit ses efforts. On reste dans l’édition de prestige. Cependant sortir des disques sur des labels de cette trempe n’est pas toujours suffisant. On en avait fait l’amer expérience avec « Yoseph » récemment. Manifestement avec ce « Sorry I Make You Lush » L.Vibert semble s’être un peu repris. Toujours dans cette optique d’une musique électronique sautillante et ludique, notre homme a su mettre un peu plus de consistance dans ses compositions. Des morceaux comme « I’m Singing » ou comme « Sci-Fi Staircaise » sont tout à fait convaincant et nous ferait presque dire que l’on ne perd pas trop son temps à l’écoute de ce disque.

Pourtant Luke Vibert ne propose rien de bien neuf. En écoutant de long en large ce disque on a toujours cette impression que « Sorry I Make… » aurait du sortir il y a dix ans. Tout, de sa production jusqu’à l’utilisation des samples, font irrémédiablement penser à une sorte d’hommage à cette époque où la musique électronique commençait à devenir populaire et suscitait un engouement tel que l’on pouvait voir fleurir des projets qui pouvaient se révéler aussi enthousiasment les uns que les autres. Luke Vibert s’est tout simplement trompé d’époque. Son horloge biologique s’est arrêté à cette époque bénie. « Sorry I Make… » est un disque intéressant tout simplement parce qu’il rappelle de bons souvenirs. Alors cela pourrait paraître bien anecdotique que tout cela mais c’est oublier un peu vite que L.Vibert fait ici montre d’une qualité professorale assez admirable. On s’y croirait presque et l’on pourra dire que le soldat Vibert aura fait son devoir avec application en délivrant ainsi la bonne parole. Les nostalgiques et les curieux sauront apprécier.

note : 6

par Fabien, chronique publiée le 26-11-2004

A voir également :

http://www.ninjatune.net

?>