.:.Chronique.:.

Pochette

Mathieu, Stephan

On Tape

[Häpna/Metamkine::2004]

|01 On Tape|

Non content d’être aux mannettes du dernier album de John Hudak paru récemment sur Spekk (« Room With Sky ») l’allemand Stephan Mathieu en profite pour sortir un nouvel album après une longue période de silence. S.Mathieu s’était déjà distingué au sein de labels comme Ritornell, Fällt, Staalplaat ou Orthlong Musork avec une musique pour le moins élitiste. Avec ce « On Tape » on ne change guère de registre. A l’image du travail déjà accompli sur « Room With Sky » Stephan Mathieu développe une musique ambiant aux colorations polaires et naturalistes qui ne se manifestent que dans un climat introspectif. L’élaboration de cette pièce de 32 minutes est une construction sonore autour des enregistrements du trio Suédois Tape et du saxophoniste Magnus Granberg. On pourrait croire que Stephan Mathieu évolue dans une totale improvisation mais on sent bien ici que chaque son est pesé, que chaque note est bien à sa place et qu’elle intervient au moment où il faut. Il n’y a donc pas de hasard.

Cette froideur, qui est quasiment inévitable chez Stephan Mathieu, donne cette dimension quelque peu intemporelle, comme si le temps s’était interrompu comme suspendu par quelque artifice mystérieux. Ici aussi, comme sur le disque de John Hudak, il est conseillé d’écouter « On Tape » avec le volume poussé au plus fort afin de s’imprégner de toutes les subtilités de l’album. Disque difficile, parce qu’il apparaît impensable que le premier venu puisse garder son sérieux tout au long du disque, il n’en demeure pas moins que S.Mathieu s’impose comme un concepteur de premier plan sachant donner une architecture à la fois solide et malléable, pouvant susciter autant d’interrogations que de fascinations. Ce n’est certes pas à mettre entre toutes les mains mais ce disque reste une bonne approche des musiques d’avant garde.

note : 6.5

par Fabien, chronique publiée le 24-11-2004

A voir également :

http://www.bitsteam.de

http://www.hapna.com

?>