.:.Chronique.:.

Pochette

Styrofoam

Nothing's Lost

[Morr Music/La Baleine::2004]

|01 Misguided|02 Ticket Out Of Town|03 Couches In Alleys|04 Beequeen|05 Your Eyes Only|06 Front To Back|07 Safe + Broken|08 Anything|09 Make It Mine|

Il fallait bien que cela arrive un jour ou l’autre. Rendez-vous compte ! Morr Music sort un disque moyen, presque ordinaire. A la première écoute j’ai presque cru à une caricature. C’était comme si on avait apposé sur la musique de Arne Van Petegem la marque de fabrique du label. On a cette désagréable impression d’un vulgaire cliché qui peine a vouloir ressembler aux autres références du label. A vrai dire je m’attendais presque à ce qui allait se trouver sur ce disque. J’en avais presque peur même mais je me disais qu’en général la label Morr Music n’avait pas pour habitude de miser sur le mauvais cheval. En plus l’affiche était assez alléchante. Arne Van Petegem s’est ainsi entouré pour ce disque de Markus Archer (The Notwist, Lali Puna), Valérie Trebeljahr (Lali Puna), des très bon Alias du label Anticon, Ben Gibbard (Death Cab For Cutie, Postal Service), Bent Van Looy (Das Pop), Andrew Kenny (American Analog Set) et de Miki (Pitchtuner). De quoi apporter un regain d’intérêt à un disque qui avait du mal à éveiller chez moi la moindre curiosité.

Malgré la brochette de guests de qualité la déception était au rendez-vous. Une demi déception pour être tout à fait honnête car si la première écoute s’est révélé être un petit calvaire les suivantes ont permis de réviser un jugement un peu hâtif. Bien sur pas de bouleversement dans le petit monde de Styrofoam et a fortiori dans celui de Morr Music. Le belge distille une électro-pop raffinée et élaborée mais qui ne touche pas toujours au but. On aurait aimé que tous les morceaux soient du calibre d’un « Beequeen » ou d’un « Safe + Broken » mais on en est bien loin. Pire les ce sont les collaborations qui se révèlent être les morceaux les plus décevant, à l’exception sans doute de l’amusant « Anything » où l’on retrouve Bent Van Looy et Miki, ceux-là dont on en attendait le moins. Alors bien sur si vous êtes fans du label vous retrouverez tous les ingrédients qui la spécificité des productions de Morr Music : une électro-pop légère et singulière mais qui n’oublie pas d’être exigeante et qui se consomme avec une aisance délectable. Et c’est ce qui pourrait presque être regrettable. On se laisserait même à penser que le label ne se remet pas trop en question en sortant ce genre de disque. Supposition certainement pas très fondée mais la question mérite d’être posée.

« Nothing’s Lost » donc, disque à l’estampille Morr Music. Cela ne fait pas trop de doute.

note : 5.5

par Fabien, chronique publiée le 06-11-2004

A voir également :

http://www.styro.be

http://www.morrmusic.com

.:.L'avis des autres rédacteurs.:.

dorian : avis du rédacteur
Noémie : avis du rédacteur

?>