.:.Chronique.:.

Pochette

Klub des Loosers, Le

Sous le signe du V

[Recordmakers::2004]

« Sous le signe du V » est le troisième maxi du Klub des Loosers. Dernière ligne droite avant la sortie du premier album : « Vive la vie ». Fuzati fait de mieux en mieux et a gardé le meilleur en cachette. « Sous le signe du V » est l’histoire d’un jeune, traumatisé par l’enfance, qui a juste envie de faire gicler sa haine développée au contact de Versailles et de ses habitants. Comme Jean Benoît et Nicolas, Fuzati sait ce que c’est que de vivre dans Versailles la prestigieuse…Et il sait en parler mieux que personne : « Marie Charlotte aimerait me faire croire qu’elle a des amis basanés, mais ce ne sont que Pierre et Louis qui rentrent bronzés de l’île de Ré ». Sans pitié Fuzati, qui n’aime toujours pas trop les gens, se défoule, avec toujours cette écriture très littéraire, et très pointue. La plume du KDL fait mal, et est toujours pertinente. Change de face maintenant, et tu pourras entendre « Depuis que j’étais enfant » avec MF Doom en invité. Son flow est parfait et il est un peu bizarre d’entendre notre petit Versaillais lui succéder. Mais Fuzati, comme toujours, s’en tire très bien. Le Klub des Loosers s’apprête à sortir un des albums de l’année 2004, c’est dit. Et si toi aussi tu en as marre de tirer des thunes pour tirer des filles, achète l’album du Klub, et essaye d’y rentrer…

note : 9.5

par dorian, chronique publiée le 04-11-2004

A voir également :

http://www.recordmakers.com

?>